L’Union européenne (UE) « exprime son plein soutien à l’Ambassadeur de France » au Niger, a fait savoir la porte-parole du service diplomatique, Nabila Massrali, dans un communiqué diffusé ce lundi soir.
      Dans un communiqué rendu public ce lundi 28 août  l'Union européenne a exprimé son "plein soutien" à l'ambassadeur de France au Niger, toujours en poste malgré que les militaires ayant pris le pouvoir dans ce pays ont demandé son départ.
      « La décision des putschistes d’expulser l’ambassadeur de France est une nouvelle provocation qui ne peut aucunement aider à trouver une solution diplomatique à la crise actuelle », a déclaré la porte-parole du service diplomatique de l’UE, Nabila Massrali, dans un communiqué. « L’Union européenne ne reconnaît pas et ne reconnaîtra pas les autorités issues du putsch au Niger », a-t-elle rappelé.
      « L’Union européenne ne reconnaît pas et ne reconnaîtra pas les autorités issues du putsch au Niger », a-t-elle ajouté, rappelant une position déjà exprimée fin juillet.
       Le Conseil national pour la sauvegarde de la patrie (CNSP) au pouvoir, avec à sa tête le général Abdourahamane Tiani, a demandé vendredi soir le départ de l’ambassadeur de France, Sylvain Itté. Le CNSP a également dénoncé les accords militaires entre Niamey et Paris.
  Paris, qui ne reconnaît pas le régime militaire, a adopté une position de fermeté. « Les putschistes n’ont pas autorité » pour demander le départ de l’ambassadeur, a fait savoir le ministère des Affaires étrangères vendredi soir.
   Á rappeler que, l’Union européenne a suspendu son aide budgétaire au Niger et a averti qu’elle pourrait imposer de nouvelles sanctions à la suite du putsch. Le président Mohamed Bazoum « a été démocratiquement élu, il est et demeure donc le seul Président légitime du Niger » avait déclaré le 29 juillet le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell, réclamant sa libération « sans condition et sans délai ».
One thought on “Niger: l’Union Européenne exprime son « plein soutien » à l’ambassadeur de France face aux militaires au pouvoir”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook