L’opération « Bwa Kale» se poursuit, au moins cinq personnes identifiées comme étant membres présumés du groupe armé Ti Makak, ont été tuées ce mardi 2 mai 2023 par la population de Pétion-ville.

Ces personnes ont été sévèrement battues, certaines ont été interrogées et leurs corps ont été brûlés par une foule, composée principalement de jeunes hommes armés de machettes et de couteaux, qui partent à la recherche de bandits présumés.

Suite au lynchage, la foule a continué à rechercher des bandits présumés qui se seraient cachés dans les villes de Jalousie, Stenio Vincent et Sergo, où les voitures et toute personne inconnue ou suspecte sont systématiquement fouillées.

Depuis plus d’une semaine, la population civile haïtienne traque les membres des gangs armés dans ce qu’on a appelé l’opération « Bwa Kale » pour mettre fin aux groupes qui s’installent dans différentes zones du pays, terrorisant la population dans sa lutte pour le contrôle du territoire.

En quelques jours, ce mouvement « Bwa Kale» contre les gangs s’est répandu dans tout le pays, au moins une centaine de bandits présumés ont été tués par la population, dont des femmes qu’elles reprochaient d’avoir des connivences avec ces bandits armés.

Depuis le lancement de cette opération populaire en réponse aux violences menées par ces groupes armés, les enlèvements ont drastiquement diminué dans le pays, bien que l’action citoyenne n’empêche que les activités des bandits se poursuivent dans certaines zones.

Manoactualite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook