« Si vous n’êtes pas de la zone n’osez même pas venir, à moins que vous ayez une urgence et la possibilité de vous identifier », c’est le message envoyé, ce mercredi 26 Avril, par des membres de la population de Meyotte. Toujours mobilisés pour faire échec aux bandits de tout acabit qui veulent envahir leur quartier, ils sont présents dans tous les coins et recoins pour contrôler et arrêter tout individu suspect.

Ce mercredi 26 Avril, la peur avait envahi quelques foyers qui étaient obligés de se terrer chez eux. « On en peut plus, cette fois-ci, mon enfant est asmatique et à chaque fois que ces situations se présentent, je risque de le perdre. Car, excité, il n’arrive pas à se retenir », a déclaré une mère exaspérée à la rédaction de Manoactualite. Certains rapportent que les tirs provenaient de bandits armés qui auraient incendié une fois de plus des maisons, des véhicules et occasionné des pertes en vie humaine.

Entre-temps, les habitants poursuivent leurs mouvements antigang, toutefois, une crise humanitaire se fait déjà sentir à certains niveaux. L’accès à l’eau potable, aux produits de premières nécessités est presqu’impossible, fait remarquer un habitant de la zone.

Jeannot Antoine

6 thoughts on “À Meyotte, la population sur le pied de guerre”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook