Le nommé Patrick Innocent a été tué dans l’après midi du samedi 1er avril 2023, après avoir réçu une balle perdue au cou dans la commune de Tabarre plus précisement sur le pont séparant la route de tabarre et de Croix-des-bouquets, selon les informations venant d’une source proche.

Le samedi 1er avril 2023, Patrick Innocent, un quarantenaire resident à « Meyotte » une localité de la commune de Petion-Ville a été tué suite à une balle perdue réçu au cou, dans la commune de Tabarre, plus précisement sur le pont reliant la commune de Croix des bouquets et de Tabarre, alors qu’il était entrain de rentrer chez-lui après avoir participé dans un séminaire à Croix des bouquets.

Selon une source proche, ce dernier a laissé dèrrière lui un adolescent de 15 ans, et de plus il est né dans une famille de 3 enfants dont il est l’ainé.  » Toute la responsabilité de sa famille était reposé sur son dos », précise la source.

Définitivement, un jour ne passe pas en Haïti sans une mauvaise nouvelle, même si d’après Emeline Prophète, Ministre de la Justice et de la sécurité Publique, il y a en Haïti des territoires perdus, mais on a pas seulement ça, car, les balles ne cessent pas d’emporter vers l’orient éternel nos jeunes frères et soeurs citoyens haïtiens plein d’avenir pouvant utile et aider à reconstruire notre Haïti de demain. Car ce phénomène mets en deuil des centaines de familles.

A titre d’exemple, le mardi 21 mars dernier, un jeune étudiant de l’école normale supérieur répondant au nom de Tchadensky Jean-Baptiste est décédé suite à une balle perdue réçu au niveau de son abdomen au centre-ville de Port-au-Prince. Le mercredi 8 mars 2023, un professeur du collège Externat La Providence a été atteint d’une balle perdue au cou pendant qu’il dispensait son cours en pleine salle de classe. Le 1er jour du mois de mars, Guerrier Junior Joseph enseignant du Lycée Fritz Pierre Louis a réçu une balle perdue au niveau de son abdomen alors qu’il était chez lui à la Rue de la réunion un quartier de Port-au-Prince, sans oublier le jeune étudiant en journaliste et en Sciences informatique Doukenley DUPICHE agé de 24 ans qui est décédé le 31 octobre dernier après avoir réçu une balle perdue à martissant au niveau de son abdomen.

Comme disait l’autre « Même les morts ne peuvent pas reposer en paix dans un pays opprimé ».

Par: Mano actualité

One thought on “De térritoire perdu à balle perdue, Haïti perd un autre fils prématurément”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook