Au Pérou, le président de gauche Pedro Castillo a été destitué, ce mercredi 7 décembre 2022 par le Parlement pour «incapacité morale», alors qu’avant il a prononcé la dissolution de l’Assemblée péruvienne. Par la suite, au cours de cette même journée, la procureure Marita Barreto a annoncé que Pedro Castillo, désormais ex-président péruvien a été «placé en état d’arrestation». Dans la foulée, la vice-présidente Dina Boluarte a prêté serment devant le Parlement pour diriger le pays par intérim.

Le Pérou est frappé par une grande crise politique sans précédent. En effet, dans la journée du mercredi le président Pedro Castillo a perdu le pouvoir présidentiel, il a été destitué par le Parlement pour «incapacité morale», et ensuite placé «en état d’arrestation» pour rébellion après avoir tenté de dissoudre l’Assemblée des députés. Lors de cette même journée, Dina Boluarte, âgé de 60 ans, a été placé comme présidente pour terminer le reste du mandant présidentiel de Castillo qui prend fin en 2026.

«J’assume le pouvoir conformément à la Constitution du Pérou, à partir de ce moment et jusqu’en juillet 2026», a déclaré Dina Boluarte devant le Parlement péruvien.

«Il y avait eu une tentative de coup d’État promue par Pedro Castillo qui n’a trouvé aucun écho dans les institutions de la démocratie ni dans les rues», a-t-elle ajouté.

Sur 130 parlementaires, 101 ont voté en faveur de la destitution du président Pedro Castillo qui a été retransmise en direct à la télévision, ce mercredi 7 décembre.

Aidez-nous en partageant l'article ! Sipote nou, pataje atik la ak tout moun!
4 thoughts on “Pérou : après la destitution du président Pedro Castillo, la vice-présidente Dina Boluarte prend les rênes du pouvoir”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook