Bien que le pays soit en ébullition depuis plusieurs semaines, ou la population dénonce l’ augmentation du prix du carburant et exige le départ d’Ariel Henry pour mauvaise gouvernance, à Thomazeau, les habitants continuent d’alerter les autorités judiciaires et Policières contre les hommes armés de 400 Mawozo, qui s’y sont déjà installés depuis plusieurs mois. Ils kidnappent, pillent, volent les habitants. un SOS est lancé aux forces policières du pays.

Fuyant les opérations policières à Croix-des-Bouquets, Lanmò san Jou s’est installé à Thomazeau avec sa bande armée. Il a déjà installé plusieurs chefs dans plusieurs quartiers à Thomazeau, ils pillent, kidnappent et volent, les Thomazelais appellent à l’aide.

Le journal Manoactualite a été contacté par des habitants de Thomazeau, qui nous ont confié que, hier, vers les 10 heures du matin, les hommes de Lanmò san Jou avaient tiré des rafales au marché de la zone, « Yo bat moun, yo pran tou lajan yo jwenn sou moun, ladan yo yon kanbis.»

« Nan aswe yo antre kay yon dam ki rele Roselaure; yo kidnape l ak tout yon pitit gasonl e yon kouzin li. » ces témoins ont aussi confirmé que trois personnes avaient été kidnappées, la veille au soir, au centre-ville de Thomazeau. Un SOS est lancé pour la Police Nationale d’Haïti, « nous somme prêt à coopérer, Thomazeau ne peut pas devenir la foyer des hommes armés de 400 Mawozo.» lancent les Thomazelais.

Wallace Elie.

Aidez-nous en partageant l'article ! Sipote nou, pataje atik la ak tout moun!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook