Le premier ministre Ariel Henry a remué le couteau dans la plaie après qu’il s’est adressé à la nation le dimanche 18 septembre 2022. Mécontents par le fait que le PM a craché sur leurs revendications populaires lors de son discours, les riverains de plusieurs départements notamment :Ouest, Nord, Grande-Anse, Artibonite, Sud entre autres, se sont réveillés sur leurs pieds de bataille.

Ces derniers bloquent les grands axes routiers de leurs zones respectives en dressant des barricades, des pneus enflammés, des pierres et des ordures.

Cette situation paralyse pour une nouvelle fois le transport en commun et les activités commerciales.

Les personnes qui veulent vaquer à leurs activités sont contraintes de parcourir plusieurs kilomètres à pieds.

Comme dans les grandes villes du pays, les protestataires de la zone métropolitaine de Port-au-Prince menacent d’ occuper les rues jusqu’à ce le premier ministre defacto Ariel Henry entende la raison.

Aidez-nous en partageant l'article ! Sipote nou, pataje atik la ak tout moun!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook