Le samedi 17 septembre 2022, dans un communiqué de presse, le Ministère de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle condamne les attaques perpétrées à l’encontre de plusieurs institutions scolaires, au cours des violentes manifestations qui ont eu lieu dans le pays, pendant plusieurs jours. Selon le ministère en question, les institutions scolaires et universitaires sont des lieux d’apprentissage, de sécurité et de paix à l’intention des enfants et des jeunes de la société.

En effet, le ministère que dirige monsieur Nesmy Manigat dénonce des agissements qui sont inacceptables et qui mettent en péril les institutions du pays. “Le MENFP rappelle et souligne que les écoles et les universités sont des lieux d’apprentissage, de sécurité et de paix pour nos enfants et nos jeunes. En ce sens, le MENFP dénonce et condamne de tels agissements qui sont inacceptables et mettent en péril nos institutions scolaires et universitaires qui sont des biens publics, des espaces de vie pour plus de quatre millions d’enfants et des lieux de travail pour nos milliers d’enseignants”, souligne le Ministère de l’Education Nationale et de la professionnelle (MENP) dans le communiqué précité.

Par rapport à l’attaque perpétrée à l’encontre de certaines institutions scolaires du pays, le Ministère de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle appelle à la protection des établissements scolaires. “Profondément alarmé par la multiplication des attaques contre les écoles à travers le pays, le Ministère de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP) lance un cri d’alarme pour la protection des établissements scolaires et universitaires qui sont des biens publics”, enchaîne le communiqué du Ministère concerné.

Le Ministère de l’Education Nationale condamne également les pillages des dépôts alimentaires destinés aux cantines scolaires des enfants de l’institution publique et privée en Haïti. “Le MENFP regrette et condamne également le pillage des dépôts de produits alimentaires, destinés aux cantines scolaires. Cela va affecter l’alimentation scolaire quotidienne de plusieurs dizaines de milliers d’enfants dans les écoles publiques et privées”, dénonce t-il dans le communiqué de presse datant le samedi 17 septembre 2022.

Rappelons que dans les jours précédents, les mouvements qui ont été organisés en vue de dénoncer l’incapacité de l’Etat haïtien à résoudre l’insécurité généralisée que connaît le pays depuis plusieurs années, la rareté du carburant sur le marché national et le départ du premier de facto Ariel Henry. Selon certains citoyens sensés du pays, le chef de la primature n’a pas la capacité requise pour conduire le pays vers la stabilité politique. De ce fait, il doit démissionner sans condition. Lors de ces mouvements de protestations, plusieurs institutions publiques et privées ont été complètement vandalisées et pillées par des manifestants en colère.

Wilnor MEDILIEN

Aidez-nous en partageant l'article ! Sipote nou, pataje atik la ak tout moun!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook