Des soldats dominicains sont lourdement armés à la frontière haitiano-dominicaine depuis le début de cette semaine qui annonce le spleen dans le paysage sociopolitique haïtien.

En effet, ces soldats sont mobilisés vers les points de passage frontaliers avec Haïti pour protéger les intérêts de leur pays à cause des manifestations qui annoncent la couleur un peu partout à travers le pays. Il est à signaler que les manifestations en questions sont réalisées contre le premier ministre Ariel Henry avec son gouvernement qui n’arrive pas à combattre la vie chère et l’insécurité.

Les récentes manifestations s’amplifient avec une adresse à la nation d’Ariel Henry qui annonce la montée du prix du carburant dans les jours à venir. Sur ce, les rues de plusieurs villes sont paralysées et l’expression “pays lock” est aur le point de refaire surface.

Bernado TINTIN

Aidez-nous en partageant l'article ! Sipote nou, pataje atik la ak tout moun!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook