Ce lundi 12 Septembre 2022, quelques heures après l’annonce de l’augmentation du prix du carburant faite par le Premier Ministre Ariel Henry lors d’une adresse à la nation, la population s’est révoltée. Des mouvements de protestation ont causé une paralysie totale de plusieurs endroits de la Capitale.

À Delmas, Lalue et d’autres zones de l’aire métropolitaine, des individus ont bloqué des zones pour dénoncer l’intention du gouvernement d’Ariel Henry d’augmenter le carburant à la pompe. À Delmas 32, 38, 36, 47 et 48, les protestataires annoncent un Delmas noir et en feu pour ce mardi 13 Septembre « Se demen nou pwal konnen si se Ariel ki met peyi sila.» lancent les militants de Baz 47.

« Malgre tout mobilizasyon sa yo kont gaz nou paka jwenn ak ensekirite a, pou Ariel gen kouraj vin di gaz la pwal monte. Ebyen se byen jwenn byen kontre. Pep Ayisyen ranje kò nou, demen nou pwal reponn Ariel Adrès à la nasyon l lan.» lancent-ils. Très en colère, ces jeunes militants prévoient de tout paralyser demain mardi 13 Septembre ( activités commerciales, transport, et autres.)

Érigeant des troncs d’arbres et des files électriques dans la rue de Delmas, des militants à Delmas 32-34 lancent une mise en garde contre les policiers qui croient pouvoir les empêcher de revendiquer leurs droits. « M konnen yo pral voye lapolis ban nou gaz ak bal, men nou pare, se swa nou mouri oubyen pitit nou jwenn yon souf. Ariel pa sèl eritye papa Dessalines. NOU VLE VIV NAN PEYI NOU.» lancent-ils à l’unisson.

Wallace Elie

Aidez-nous en partageant l'article ! Sipote nou, pataje atik la ak tout moun!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook