Avec plus de 5 heures de retard par rapport à l’heure prévue pour son adresse à la nation, Ariel Henry s’est contenté de faire des promesses. Des élections, la sécurité et des accompagnements sociaux font partie des promesses clé de l’adresse à la nation d’Ariel Henry.

Alors que certains pensent qu’il va annoncer des mesures pour combattre l’insécurité, la cherté de la vie, Ariel Henry annonce des cantines populaires bientôt dans tout le pays. « Il y a 134 restaurants communautaires dans la zone métropolitaine qui font la distribution de 40 000 repas par jour» a confirmé le Premier ministre.

Depuis plus d’une semaine des centaines de citoyens ont manifesté sur tout le territoire national contre la rareté de carburant, la cherté de la vie, et surtout ils réclament la démission du premier ministre défacto, Ariel Henry. Face à tout cela, ce dernier vient d’annoncer que le prix du carburant sera révisé sans doute à la hausse, puisque dit-il l’État subventionne le carburant et ne peut collecter assez de fonds pour des programmes sociaux.

Ariel Henry qui pour certains n’a rien annoncé de concrét dans son adresse à la nation, regrette de l’avoir suivi, encourage les manifestations nationale «… afin de forcer Ariel Henry a démissionné. Li pa pran nou pou anyen, ak tout revandikasyon nou yo». Conscient qu’après un an de la signature de l’accord du 11 septembre avec plusieurs partis politiques, les recommandations n’ont pas été respectées, Ariel Henry promet que le pays sera en mode électorale avant la fin de l’anné.

Wallace Elie

Aidez-nous en partageant l'article ! Sipote nou, pataje atik la ak tout moun!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook