Plus d’un an après avoir été assassiné dans sa résidence privée à Pèlerin 5, dans la nuit du 6 au 7 Juillet dernier, l’enquête sur la mort de Jovenel Moïse marche à pas de tortue, ou ne marche plus. Aucune avancée dans cette affaire, déjà 14 mois et les Jovenelistes passent à autres choses, et partent en quête de pouvoir.

Comme chaque mois depuis l’assassinat de Jovenel Moïse, des membres de sa famille et certains de ses proches montent au créneau pour dénoncer l’assassinat et exiger que la lumière soit faite sur cette affaire. Toutefois, nous assistons à autre chose, les Jovenelistes semblent abandonner l’affaire et veulent EDE, alors que l’enquête est dans l’impasse, ils sont en campagne électorale.

Claude Joseph et consorts, amis et anciens collaborateurs du défunt Jovenel Moïse se concentrent à la quête du pouvoir. Reprochant le pouvoir en place de tous les maux, ils oublient qu’ils ont été des dirigeants pouvant éviter tout cela, en assurant de meilleures conditions de vie lors de leur passage au pouvoir. se présentant comme nationaliste qui défend les intérêts d’Haïti, Claude Joseph dénonce les agissements racistes de la République voisine vis-à-vis d’Haïti, quelle sseraient les réelles motivations ?

En effet, on se demande, quand va-t-il dénoncer les États-Unis, La France, et le Canada qui depuis plusieurs années n’agissent qu’à leur intérêt au détriment du peuple haïtien? Pourquoi la République Dominicaine ? Bien qu’elle fasse partie, des pays voulant étouffer notre chère patrie. Toutefois des livres ont été écrits, des témoignages, au nom de Jovenel Moïse, qui semblent un pont pour les Jovenelistes d’arriver à leur fin. veulent-ils vraiment que justice soit rendue?

Aidez-nous en partageant l'article ! Sipote nou, pataje atik la ak tout moun!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook