Dans un communiqué datant du 8 août 2022, le bureau de l’ ancien Premier Ministre du feu président assassiné, Jovenel Moïse, dénonce et désapprouve la décision du président de la République Dominicaine, Luis Abinader. Laquelle décision interdit l’ancien homme fort de la primature et plusieurs criminels notoires haïtiens de rentrer dans son pays.

En fait, cette décision du président de la République Dominicaine a soulevé la colère de l’ancien premier ministre qui la conçoit comme un honneur. Luis Abinader a pris un décret interdisant l’homme fort de la primature sous la présidence de Jovenel Moïse de rentrer dans son pays. Les réactions de certains compatriotes de l’ex-premier ministre Claude Joseph inondent les médias sociaux.

Selon l’ex-premier ministre, il a reçu cette décision au nom des pères fondateurs de la nationalité haïtienne, l’empereur Jean-Jacques Dessalines et Toussaint Louverture.

Dorénavant, c’est le tour du secrétariat de l’ancien premier ministre et l’ex-ministre des affaires étrangères du régime PHTK qui denonce une telle décision. “Le secrétariat de l’ancien Premier ministre dénonce, désapprouve et attribue cette décision à un “anti-haïtianisme primaire”. “Tout en dénonçant et désapprouvant cette décision s’inscrivant dans le cadre d’un anti-haïtianisme primaire porté par Monsieur Luis Abinader, le Bureau s’insurge particulièrement contre l’amalgame politicien, insensé et inadmissible nourri par le Président dominicain à l’encontre de l’Ex-ministre des Affaires Étrangères de la République d’Haïti”, ce qu’on peut lire dans le communiqué du Bureau de Claude Joseph.

Selon le Bureau susmentionné, la décision en question renforcera le combat historique que mène Claude Joseph. “Le Bureau voit dans cette mesure, non pas une sanction, mais la preuve qui conforte l’ex-Chancelier dans son combat historique en faveur du respect de la souveraineté d’Haïti et de la dignité humaine des compatriotes haïtiens en République dominicaine”, enchaîne le communiqué.

Toujours d’après le Bureau de Claude Joseph, le président Luis Abinader est contrarié dans sa mission de faire d’Haïti le dépotoir de la République Dominicaine. “C’est aussi le signe qui indique de manière irréfutable que ce combat déstabilise le Président Luis Abinader dans sa volonté manifeste de faire de la République d’Haïti l’arrière-cour de son pays”, relate le communiqué en question.

Le bureau de l’ancien premier ministre et l’ex-ministre des affaires étrangères affirme que cette décision interdisant Claude Joseph de rentrer dans son pays concerne uniquement le président Luis Abinader. “Convaincu que cette décision visant l’Ex-Chancelier Claude Joseph n’engage que Monsieur Luis Abinader. Le Bureau réaffirme l’engagement de l’Ex-Chancelier en faveur de la construction d’une Haïti à la dimension de sa glorieuse histoire et réitère également son attachement à la préservation des relations d’amitié, de respect et de coopération entre la République d’Haïti et la République dominicaine”, conclut le communiqué du Bureau de l’ex-premier ministre.

Bernado TINTIN

Aidez-nous en partageant l'article ! Sipote nou, pataje atik la ak tout moun!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook