Ce lundi 5 septembre 2022, des manifestants ont bloqué la route nationale numéro 2, au niveau de Petit-Goâve. Ces derniers réclament le départ du premier ministre de facto, Ariel Henry, selon eux , qui est incapable de résoudre les problèmes que connait Haïti actuellement.

En fait, les kidnappings en série, la vie chère, la rareté du carburant, l’insécurité généralisée faisant partie intégrante des revendications de la population Petit-
goâvienne.

Sur ce, la route nationale numéro 2 est bloquée dans plusieurs endroits à Petit-Goâve, y compris au niveau de Pont Ladigue, Chabanne et autres. Pour l’instant, il n’y a pas de dégâts matériels ou de dangers à signaler. Selon l’information requise sous le couvert de l’anonymat d’un protestataire évoluant à Petit-Goâve, demain sera une autre journée de manifestation en vue d’apporter les revendications susmentionnées.

Les protestataires étaient accompagnés d’un char musical, parcourant plusieurs rues de la cité Soulouquoise pour réclamer le départ du premier ministre Ariel Henry. Ils dénoncent aussi l’insécurité généralisée et instrumentalisée de l’État que connait la population haïtiene.

D’après les manifestants, la vie chère, la rareté des produits pétroliers sur le territoire national, des bandits de grand chemin qui opèrent en toute quiétude, représentent une menace pour l’avenir du pays.

Wilnor MEDILIEN

Aidez-nous en partageant l'article ! Sipote nou, pataje atik la ak tout moun!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook