Dans une note, datant du 2 septembre 2022, certains responsables de l’Association Professionnelle des Banques menace de poursuivre l’ancien sénateur Moïse Jean-Charles en justice pour menace contre leurs priorités, suite à des manifestations organisées par le leader de gauche du “Parti Pitit Desalin” dans le département du Nord d’Haïti.

En fait, l’association de banques en question s’inquiète de la continuité de ce vaste mouvement populaire dans le pays. Sur ce, certains responsables de banques menacent de poursuivre l’ancien parlementaire et l’ancien candidat à la présidence Moïse Jean-Charles en justice.

En effet, l’Association Professionnelle des Banques menace d’une poursuite judiciaire à l’encontre de l’ancien parlementaire, qui selon eux, a formulé des propos violents contre certaines banques dans le pays. Pour cela, l’Association de banques entend ” Protester énergiquement contre les propos d’une violence sans précédent, formulés par l’ex-parlementaire, à l’encontre des banques et de leurs collaborateurs lors d’une manifestation politique, au Cap-Haïtien au 22 août 2022″.

“Proférer ainsi des menaces, haranguer les foules déjà frustrées par la situation difficile que connaît le pays, pour les inciter à commettre des actes à caractère criminel est un procédé dangereux et irresponsable qui peut déboucher sur une situation anarchique échappant à tout contrôle”, a écrit l’Association Professionnelle des Banques (APB).

Par ailleurs, l’Association en question a souligné que “quelques jours plus tard, le 30 août dernier, lors de la manifestation publique organisée par ce même Moïse Jean-Charles au Cap-Haïtien, plusieurs succursales de banque, en pleine journée de travail, ont essuyé des jets de pierre pendant plus de 45 minutes en provenance d’une foule déchaînée, mettant ainsi la vie des employés de banque et des clients en danger et provoquant des dégâts matériels dans certains locaux de nos membres”, toujours d’après la note de (APB).

Il est à rappeler que lors d’une grande manifestation suivie d’un meeting politique organisé dans le département du Nord d’Haïti plus précisément à Cap-Haïtien, le août 2022, par l’ancien sénateur Moïse Jean-Charles, surnommé le Bombardier du Nord, l’homme fort de l’opposition politique haïtienne appelle à la fermeture de certaines banques du pays qui ne respectent pas le droit des clients et des consommateurs. Cependant une grande foule extrêmement en colère suivant leur leader précité appelle à l’incendie de ces banques qui ne respectent pas le droit des consommateurs et des particuliers.

Wilnor MEDILIEN

Aidez-nous en partageant l'article ! Sipote nou, pataje atik la ak tout moun!
36 thoughts on “<em>Quand l’Association Professionnelle des Banques (APB) menace l’ancien sénateur Moïse</em>”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook