Dans le cadre du fair-play financier, de lourdes sanctions pèsent sur certains clubs français, dont le Paris Saint-Germain, l’AS Monaco. En effet, selon les informations publiées par certains médias français, ce vendredi 02 Septembre 2022, dont l’ Équipe, les écuries françaises ont écopé une lourde amende.

Redouté chaque saison par de nombreuses équipes, le fair-play financier vient, en effet, vient de livrer son verdict et, comme annoncé il y a quelques jours, plusieurs clubs ont bel et bien été sanctionnés par l’UEFA. Dépassant les 30 millions d’euros de déficit autorisé sur trois exercices comptables, le PSG, l’OM et l’AS Monaco n’ont, en effet, pas obtenu gain de cause malgré l’argument de la pandémie de Covid-19 et du fiasco télévisuel de Mediapro. Des sanctions financières également appliquées à 5 autres clubs européens en l’occurrence, l’AC Milan, Besiktas, la Juventus, l’AS Rome et l’Inter.

La Première Chambre de l’Organe de Fontrôle Financier des Clubs (CFCB), présidée par Sunil Gulati, a annoncé aujourd’hui une série de décisions impliquant les clubs qui ont participé aux compétitions interclubs de l’UEFA 2021/22.

Elle a estimé que l’AC Milan (ITA), l’AS Monaco (FRA), l’AS Roma (ITA), le Beşiktaş JK (TUR), le FC Internazionale Milano (ITA), la Juventus (ITA), l’Olympique de Marseille (FRA) et le Paris Saint-Germain (FRA) n’avaient pas respecté l’exigence du seuil de rentabilité. L’analyse a porté sur les exercices 2018, 2019, 2020, 2021 et 2022. Les exercices 2020 et 2021 ont été soumis aux mesures d’urgence Covid visant à neutraliser l’impact négatif de la pandémie.

Ces huit clubs ont accepté des ⁸contributions financières de 172 millions d’euros. Ces montants seront retenus sur tous les revenus que ces clubs tireront de leur participation aux compétitions interclubs de l’UEFA ou seront payés directement. Sur ce montant, 26 millions d’euros (15%) seront payés intégralement, tandis que le solde restant de 146 millions d’euros (85%) est conditionnel en fonction du respect par ces clubs des objectifs énoncés dans l’accord de règlement respectif. En vertu de l’accord de règlement de 3 ans, les clubs acceptent de se conformer à la règle de gain de football au cours de la saison 2025/2026. Ils s’engagent à atteindre des objectifs annuels intermédiaires et à appliquer des mesures financières et sportives conditionnelles si ces objectifs ne sont pas atteints”, a relaté les responsables de l’UEFA ce vendredi.

Signalons que parmi tous les clubs sanctionnés, c’est le PSG qui écope la plus forte amende, car il est celui qui a le plus dépassé le déficit admis par l’UEFA : elle s’élève à 65 millions en tout, dont 55 millions d’euros avec sursis. Le club de la capitale française va donc devoir payer immédiatement 10 millions d’euros. Un montant bien supérieur à celui que devront s’allouer l’OM et l’AS Monaco, tous deux sanctionnés à hauteur de 2 millions d’euros chacun, dont 1,7 million avec sursis, soit 300 000 euros chacun payables immédiatement.

Hamilton FRANÇOIS

Aidez-nous en partageant l'article ! Sipote nou, pataje atik la ak tout moun!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook