Selon le dernier rapport publié lundi 29 août 2022 par l’autorité nationale de gestion des catastrophes, les pluies torrentielles qui s’abattent depuis juin au Pakistan ont causé la mort de 1061 personnes dont 28 au cours des dernières 24 heures. Des pluies diluviennes devraient frapper la province du Sindh dans les prochains jours, ajoutant aux difficultés de millions de personnes déjà touchées par les intempéries, ajoute les autorités locales

Plus de 33 millions de personnes -un (1) Pakistanais sur sept – ont été touchées par les intempéries et près d’un million de maisons ont été détruites ou gravement endommagées, selon le gouvernement.

Vendredi 26 août 2022, le gouvernement a déclaré l’état d’urgence et mobilisé l’armée pour faire face à ce que la ministre du Changement climatique, Sherry Rehman, a qualifié de “désastre catastrophique”.

Alimenté par des dizaines de rivières et torrents de montagne sortis de leurs lits après des pluies records et la fonte des glaciers, l’Indus, fleuve qui traverse la province du Sindh au sud du pays, continue de croître.

Les responsables pakistanais attribuent intempéries dévastatrices au changement climatique, affirmant que le Pakistan subit les conséquences injustes de pratiques environnementales irresponsables ailleurs dans le monde, lit-on sur France 24.

Le pays est particulièrement vulnérable au dérèglement climatique. Il se situe en huitième position parmi les pays les plus menacés par les phénomènes météorologiques extrêmes, ajoute France 24 citan une étude de l’ONG Germanwatch.

Aidez-nous en partageant l'article ! Sipote nou, pataje atik la ak tout moun!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook