Ce vendredi 12 Août 2022 a marqué la Journée Internationale de la Jeunesse. En cette occasion, le Premier Ministre defacto, Ariel Henry, se dit en faveur d’une meilleure intégration des jeunes dans société.

“À l’occasion de journée internationale de jeunesse, ce vendredi 12 Août, mon gouvernement renouvelle sa détermination à tout mettre en oeuvre pour une meilleure intégration des jeunes dans notre société”, peut-on lire sur la page Facebook de la Primature de la République d’Haïti.

En effet, une jeunesse désespérée, sans espoir étant confrontée à un ensemble de difficultés comme, le chômage, l’insécurité accrue, faible voire l’inexistence même du pourvoir d’achat semble, selon l’avis de la bonne majorité, est jetée aux oubliettes.

Pour ces gens, une telle déclaration du PM ne veut dire rien. Car, depuis son arrivée au pouvoir, il n’a jamais manifesté son désir même pour éradiquer le phénomène de violences acrues dans plusieurs quartiers populaires en vue de permettre à la population haïtienne en général et surtout à cette catégorie sociale en particulier de garder l’espoir.

Semble-t-il un discours populiste qui n’a rien à voir avec la réalité. D’ailleurs, le gouvernement d’Ariel Henry montre très clairement, selon certains, la catégorie pour laquelle il travaille. Donc, la Jeunesse n’est pas une priorité pour lui et sa bande.

Plusieurs raisons peuvent expliquer cela. Mais, évoquons deux seulement. Une première, la société haitienne semble selon des recherches en grande majorité composée de jeunes. Ayant compris cela, ces dirigeants les poussent à laisser le pays pour aller se faire humillier à l’étranger. Une seconde, ils les ont armés dans les quartiers populaires en vue de terroriser la population dont ces jeunes-là sont issus. Donc, ces gens-là ne font que détruire la jeunesse du pays. Ce qui revient à dire que le PM Ariel et ses toutous montrent une fois de plus qu’ils sont tous des hypocrites.

Hamilton FRANÇOIS

Aidez-nous en partageant l'article ! Sipote nou, pataje atik la ak tout moun!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook