Depuis plusieurs semaines, la Police Nationale d’Haïti (PNH) a intensifié ses opérations dans la commune des Croix-des-Bouquets, dans le but de pacifier la commune. Au cours de ses opérations plusieurs hommes armés du groupe armé «400 Mawozo» dirigé par Lanmò san Jou, ont été tués dans des échanges de tirs avec la police.

Cependant, le chef du groupe armé 400 Mawozo, et certains de ses soldats, auraient fui leur fief, pour se réfugier à Thomazeau, toujours dans l’arrondissement de la Croix-des-Bouquets, dans une petite localité appellé ” FOUDÒCH”. Selon les informations ils (Lanmò san Jou et ses acolytes) installent déjà la terreur dans la zone.

En effet, les habitants de la commune Thomazeau craignent que leur commune devienne pire que la Croix-des-Bouquets, alerte en ce sens les autorités policières à ne laisser aucun issue aux bandits armés de 400 Mawozo, selon une source du journal Mano Actualité. « Lanmò san Jou et ses acolytes ont débarqué le mardi 03 Août 2022, vers les 11 heures Pm , à Thomazeau à bord d’un Ambulance blanc, sans plaque d’immatriculation.» confirme la source.

«Plus de sept personnes ont été blessées, une marchande de Barbecue, Nadia, n’a pas survécu à ses blessures» a-t-elle ajouté. Les Thomazelais alerte les autorités policières à réagir au plus vite pour éviter le pire dans la commune qui abrite un grand nombre des bandits armés de 400 Mawozo. Il serait même de connivence avec certains habitants de la zone pour installer sa base. « Lanmò san jou a déjà distribué plus de 20 téléphones portables à des chauffeurs de tap tap ainsi que des femmes pour être leur espion «Toutè» confirme notre source.

Aidez-nous en partageant l'article ! Sipote nou, pataje atik la ak tout moun!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook