Suite aux multiples déclarations de responsables syndicaux qui entendent lancer pour le 25 Octobre prochain l’opération baptisée “fèmen peyi”, l’imprévisibilité des cas d’enlèvement devenu de plus en plus fréquents et l’incertitude quant à un retour à la normale, les autorités américaines émet l’alerte sécurité niveau 4.

Au niveau de l’Ambassade des États-Unis l’inquiétude est grande. Le dossier d’Haïti semble être d’une préoccupation Capitale. “Plusieurs syndicats de travailleurs réclament le lancement d’une opération « fèmen peyi » (« pays fermé ») le lundi 25 octobre 2021. Veuillez éviter tout déplacement inutile et rester vigilant car la situation sécuritaire continue d’être hautement imprévisible.”, a tweeté les responsables de la répresentation diplomatique américaine.

Pour l’ambassade américaine, la fréquence des enlèvements qui augmente et le fait que même les américains ne sont épargnés est préoccupante. Les kidnappeurs peuvent utiliser une planification sophostiquée ou profiter d’occasions imprévues pour exécuter leurs forfaits.

Devant un tableau aussi sombre de la réalité sécuritaire du pays, Haïti est passée en niveau 4 les voyageurs sont conseiller de ne plus voyager en Haìti. C’est à dire la situation est si chaotique et imprévisible que les citoyens américains, entre autres, sont prévenus de ce qui les attend (Crime, Enlèvement et troubles civils. L’avis y relatif est disponible à l’adresse travel.state.gov. Ce site desserve également les voyageurs se trouvant sur le territoire et ceux qui désirent malgré tout y retourner.

Jeannot Antoine

Aidez-nous en partageant l'article ! Sipote nou, pataje atik la ak tout moun!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook