Par Hamilton FRANÇOIS

De jours en jours en Haïti la population ne cesse de subir la loi des entreprises financières qui, de bon gré, augmentent, quand elles veulent, les prix de ces produits et/ou services. Pourtant, l’État comme organe régulateur n’a jamais pris aucune mesure pour freiner cette dérive. Alors que dans les pays où l’État respecte les droits des citoyens, il se révèle un impératif, quand il y a ces genres de déséquilibre dans le pays, qu’il fait son apparition en vue de régulariser le système. De ce fait, les entreprises qui vendent des produits de premières nécessités, les prestataires de services sont quelques-unes qui entrent éperdument dans cette démarche. C’est le cas de la compagnie de téléphonie mobile Digicel qui augmente exagérément les frais de transactions de son service de transfert d’argent de son service “Moncash”.

En effet, le 18 octobre 2021 prochain est la date retenue par celle-ci pour commencer à mettre en application cette résolution. Une information qui fait couler beaucoup d’encre au sein de la population qui depuis l’annonce, exprime déjà son mécontentement.

C’est un véritable vol organisé. Il n’y a peut-être pas de différence entre les gangs de rue qui enlèvent les gens jour et nuit et ceux de Digicel qui augmentent excessivement les frais de ces services. S’il y en a une, cela réside dans la stratégie dont chacune de ces bandes de voleurs utilisent pour séquestrer la population. En vue de dénoncer haut et fort cette manœuvre diabolique, plusieurs membres de la population ont déjà fixé un sit-in devant le central de Digicel le lundi 18 octobre en vue de le forcer à rentrer sa résolution.

Sur son compte Twitter, la compagnie de téléphonie Digicel a annoncé ce mardi 12 octobre 2021, qu’à partir de 18 octobre, des changements s’appliqueront aux frais de retraits sur les comptes de Moncash. Cependant, les transactions telles que les dépôts, les transferts P2P, les paiements marchands restent toujours gratuits et les achats de plans resteront les mêmes, a fait savoir la compagnie rouge et blanc.

Digicel profite-t-elle de la passivité des Haïtiens? Ou du moins c’est l’effet du capitalisme hégémonique à outrance qui ignore véritablement la dimension humaniste? La seule chose qui l’intéresse c’est le profil.
C’est peut-être les deux à la fois dans une certaine mesure. En d’autres termes, on peut même dire que la première découle de la seconde.

Ce qui revient à dire que la seule chose qui motive les capitalistes est le profit et pire dans n’importe quelle circonstance, elle reste et demeure la plus importante pour eux. La preuve, la situation sociopolitique et économique désastreuse du pays n’empêche pas à ces censures de sucer le sang des gens.

Si on compare les anciens frais avec les nouveaux, on va voir assurément que c’est un véritable vol organisé. Avant ces nouveaux ajustements, pour faire un retrait entre 60 à 75 000 gourdes, on avait besoin de 498 gourdes de frais. Après les ajustements, les frais passent à 1368 gourdes, soit une augmentation de 870 gourdes.

Face à cette situation, quand est-ce que l’État réagira? Ou du moins, qu’est ce qu’il attend? Cela fait déjà bon nombre de temps depuis que Digicel oeuvre en Haïti. Cela dit qu’elle connait un peu bien la mentalité haïtienne. Bien que de nos jours les haitiens deviennent très passifs mais à un moment donné, quand ils étaient en colères, ils peuvent tout faire. À rappeler que certains secteurs de la population avaient lancé un sit-in, Digicel ne craint-elle une éventuelle colère de cette population déjà privée de certains besoins de base?

Aidez-nous en partageant l'article ! Sipote nou, pataje atik la ak tout moun!
161 thoughts on “Quand la Digicel utilise son service “Moncash”pour appauvrir ses clients”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook