Par Hamilton FRANÇOIS

L’écrivain et romancier tanzanien, Abdulrazak Gurnak a reçu ce jeudi 7 octobre 2021 le prix Nobel de littérature selon une annonce de l’Académie Suédoise.

Né en 1948 sur l’île de Zanzibar, Abdulrazak avait débarqué en Bretagne en tant réfugié vers les années 1960. Actuellement résidant à Brighton, il est enseignant à l’Université de Kent.

Auteur de “Près de la mer” en 2006, il a écrit aussi un roman très connu sous le nom de “Paradise”, un récit “empathique et sans compromis des effets du colonialisme et le destin des réfugiés pris entre les cultures et les continents”, selon le jury.

Succédant à la poète américaine Louise Glück, récompensée en 2020, l’homme de lettre tanzanien a devancé dans la course la Française Annie Ernaux et le Japonais Haruki Murakami.

Le prix Nobel de littérature remis à Stockholm a tenu sa promesse d’élargir ses horizons en remettant l’une des plus prestigieuses récompenses littéraires à un écrivain africain.

Sur les 117 lauréats de ce prix depuis sa création en 1901, 95, soit plus de 80 %, sont des Européens ou des Nord-Américains. Avec le prix 2021, ils sont 102 hommes au palmarès pour 16 femmes. De plus, sur les quelque 200 à 300 candidatures soumises à l’Académie, cinq sont retenues avant l’été. Les membres du jury sont chargés de les lire attentivement et discrètement avant le choix final peu avant l’annonce. Les délibérations restent secrètes pendant 50 ans.

Rappelons qu’après avoir débuté avec les sciences au début de la semaine, la saison des Nobel se poursuit vendredi, à Oslo, avec le prix de la paix et prend fin lundi avec celui de l’économie.

Aidez-nous en partageant l'article ! Sipote nou, pataje atik la ak tout moun!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook