Par Jeannot Antoine

Dans une note publiée ce lundi 4 Octobre 2021, L’association Nationale des Greffiers Haïtiens (ANAGH) a salué la réouverture des cours et tribunaux pour l’année judiciaire 2020-2021. Elle en a profité pour appeler chaque branche du secteur à faire preuve de sérieux dans la mise en application des principes juridiques.

Une nouvelle année judiciaire vient de démarrer. Les cours et les tribunaux vont reprendre du service. Tous les acteurs du secteurs vont se mettre au travail et rendre justice à qui elle est due.
L’Association Nationale des Greffiers Haïtiens (ANAGH) dit prendre acte de la réouverture de l’année judiciaire pour l’année 2021-2022. Dans cette même ordre d’idée, elle a salué la prestation de serment suivie de l’installation des membres de la 4ème judiciature. ” acte qui traduit la remise en marche de cet organe de contrôle vital pour le bon fonctionnement du système judiciaire.”, indique la note portant la signature de Maitre Martin Ainé, président de l’ANAGH.

L’association a également fait part de ses souhaits aux acteurs judiciaires. “L’association Nationale des Greffiers Haïtiens encourage tous les Greffiers et Commis parquet de la République, de continuer à faire preuve de sérieux dans le stricte respect de leur attribution et célérité au traitement des dossiers qui leur seront confiés au cours de cette nouvelle année judiciaire”, précise l’ANAGH.

Tout en souhaitant également une bonne année judiciaire aux acteurs du système judiciaire dont les Greffiers, Commis Parquet, Huissiers, Magistrats assis et debout, Avocats, L’ANAGH exhorte les autorités du ministère de la justice et de la sécurité publique à prendre en compte les accords relatifs aux multiples revendications des greffiers.

Aidez-nous en partageant l'article ! Sipote nou, pataje atik la ak tout moun!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook