Par Jean Marie Ludy Barbson

Un tribunal rwandais a condamné jeudi, Yvonne Idamange, à 15 ans de prison pour critique du pouvoir de Paul Kagamé. Elle a été jugée coupable “d’incitation à la violence et à l’insurrection”.

La Youtubeuse Yvonne Idamange, qui avait critiqué le Président Paul Kagamé d’instaurer “la dictature” au Rwanda est censurée à 15 ans de prison. Absente lors du jugement, le tribunal de Kigali a retenu 6 chefs d’accusation contre la mère de quatre enfants dont l’incitation à la violence.

Dans ses critiques, Mme Idamange avait également reproché Paul Kagamé d’instrumentaliser le génocide de 1994 sans venir suffisamment en aide aux survivants ou d’avoir transformé les mémoriaux du génocide en attractions touristiques.

Ses vidéos ont atteint en moyenne 100 000 vues sur sa chaîne de 18 900 abonnés. L’opposante au Régime de Paul Kagamé s’est présentée comme une survivante du génocide de 1994, qui a fait environ 800 000 morts, majoritairement Tutsi.

Outre la peine de 15 ans, Mme Idamange est condamnée à une amende d’un montant de 2 000 mille dollars. L’accusation avait requis 30 ans de prison et l’équivalent de 6.000 dollars d’amende.

Depuis la fin du génocide de 1994, Paul Kagamé dirige le Rwanda et est souvent sujet de critiques acerbes pour ses attaques contre la liberté d’expression et sa répression de l’opposition.

Aidez-nous en partageant l'article ! Sipote nou, pataje atik la ak tout moun!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook