Le coordonnnateur de l’Office Nationale de la Migration, Jean Négot Bonheur Delva a diffusé le jeudi 23 Septembre les chiffres relatifs au nombre de personnes refoulées vers Haïti par l’immigration américaine. C’est l’État haïtien qui a donné l’autorisation de déportation, a-t-il fait savoir.

Entre le dimanche 19 et le mercredi 22 Septembre 2021, l’ONM a reçu en 12 vols 1364 réfugiés, indique Jean Négot Bonheur Delva. Il a dénombré 332 femmes, 545 garçons, 404 enfants ajouter aux 83 hommes arrivés le mercredi 22 sur la piste de l’Aéroport du Cap-Haïtien. Pour la journée du jeudi 23 septembre, six (6) vols étaient attendus á raison de 3 dans chacun des deux Aéroports internationaux du pays.
Arrivé l’Office Nationale de la Migration, a souligné M. Delva a organisé la prise en charge de concert avec l’Organisation Internationale de la Migration (OIM) qui, a-t-il affirmé, octroie á chacun des déportés un frais financier évalué à dix mille (10 000) gourdes. Ils reçoivent également une fois sur la piste de quoi, un kit d’hygiène et l’ONM s’assure de les transporter avec le bus de l’office. Dans les jours à venir l’ONM, fait remarquer Jean Négot Bonheur Delva, va en avoir besoin beaucoup plus, car, les vagues de déportations vont augmenter, a-t-il prévu.
Sur le plan sanitaire, indique le CG de l’ONM une équipe du Ministère de la Santé publique et de la population constituant le task force mis en place pour gérer la crise migratoire, est disponible pour effectuer des tests immédiats afin de détecter d’éventuels cas de covid-19. Environ trois (3) ont d’ailleurs été récensés, a révélé Jean Négot Bonheur Delva. Le ministère de l’intérieur et des collectivités territoriales est aussi impliqué en vue d’aider ceux et celles qui ont perdu leur document de voyage ou d’identification de les retrouver, indique le coordonnateur de l’ONM.
Questionné sur la nécessité d’un moratoire éxigé par les autorités haïtiennes en vue de contraindre l’immigration américaine a stopper les vagues de déportation, Jean Négot Bonheur Delva souligne qu’aucune démarche n’a été entrepris en ce sens.
Jeannot Antoine

Aidez-nous en partageant l'article ! Sipote nou, pataje atik la ak tout moun!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook