Le bloc des avocats engagés pour la libération des prisonniers politiques et la défense des droits humains annoncent une nouvelle journée de mobilisation, pour le mercredi 23 septembre 2021.

Pour une énième fois les protestataires vont fouler le macadam pour exiger aux autorités judiciaires la libération des prisonniers politiques, à savoir Abelson Gros-Nègre, Arnel Belizaire, Killick, Garry Philemon entre autres… ces derniers écroués au pénitencier national, depuis environs 22 mois . Les dossiers de ces prisonniers bloqués au niveau de la cour d’appel depuis plusieurs mois, le commissaire du gouvernment de cette cour n’a jamais mis en état le dossier de ces prisonniers, détenus illegalement, selon Me. Caleb Jean Baptiste.

Cette manifestation débutera au carrefour de l’aéroport, rebaptisé carrefour de résistance, passant par Nazon, pour se stationner devant les locaux du ninistère  de la justice et de la sécurité publique, à l’avenue Charles Summer. Selon ce qu’a fait savoir Magalie Lacroix coordinatrice du mouvement Force Delmas, qui appelle les militants à rejoindre le blocs des avocats á cette manifestation pour forcer l’équipe en place à pencher sur le cas de chaque prisonniers politiques, ses compagnons de batailles politiques.

Caleb Jean Baptiste, dénonce le commissaire Claude Jean qui, selon ses dires, entreprend des manoeuvres politiques pour retenir un peu plus les prisonniers politiques à la prison civile de Port-au-Prince. “Nous appellons  le commissaire Claude Jean à aider le pays, à aider le gouvernement place… venez plaider à la cour d’appel de Port-au-Prince” a insisté Me. Caleb Jean Baptiste,  avocats de ces prisonniers politique.

Après plus 22 mois d’emprisonnement, le dossier d’Arnel Bélizaire et consort trainent encore par devant la justice. La batterie d’avocats de l’ex député de Delmas-Tabarre ont intenté une action en habéas corpus par devant la cour d’appel, jusque-là le dossier reste bloquer entre les mains du commissair de gouvernement près de cette cour.

Jean Fritz Almonord

Aidez-nous en partageant l'article ! Sipote nou, pataje atik la ak tout moun!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook