Par Hamilton FRANCOIS

Le pays devient chaque jour de plus en plus invivable. Misère, impunité et d’autres problèmes sociaux semblent être à la base de l’insécurité acrrue gangrène tout le pays surtout la zone Métropolitaine de Port-au-Prince. Chaque quartier a son chef, qui à son tour a sa propre troupe.

Si à Village de Dieu, ce sont Manno et Izo qui gouvernent, Grand Ravine et Ti bois sont sur les ordres respectifs de Ti Lapli et de Krisla, à Croix-des-Bouquets, c’est «Lanmò san jou» qui s’érige en maitre et seigneur. Le plus souvent, ils se comportent comme de véritables leaders dans le sens qu’il joue le rôle de l’Etat dans leur zone respective. La preuve, Ti Lapli est entrain de construire un hopital à grand Ravine, et récemment «Lanmò san jou», en jouant le rôle de Majistra, avait pris un camion de CNE et avait payé un oppérateur pour ramasser les ordures dans la rue.

Depuis lors, la tension s’est tendue à Croix-de-Bouquets entre les forces de l’ordre et les hommes de «400 mawozo» après que la police ait arrêté l’oppérateur. Ainsi de hier jusqu’à cette presente minute, il semble que la police est entrain de mener une oppération sanglante dans la zone de Croix-des-Bouquets et ses environs. D’aprês nos informations qui restent à confirmer, un policier du corps de l’ UDMO du nom d’Aprince PIERRE de la 24ième promotion de la police aurait été touché par balles.

On arrive à un carrefour où la population ne sait vraiment quoi faire. Il semble que même les dirigeants n’ont aucunes solutions valables au probleme de l’insécurité en Haïti.

Aidez-nous en partageant l'article ! Sipote nou, pataje atik la ak tout moun!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook