L’Universisté Providence d’Haïti (UPROH) a acceuilli ce vendredi 3 septembre 2021, en son annexe à Delmas 75 , 20 jeunes dont 3 filles et 17 garçons, qui vont intégrer, à partir de cette année les différentes facultés de ladite Université, après avoir bénéficié d’une bourse du Regroupement des Citoyens pour le Renouveau des Nippes (RECERE-N) grâce l’appui de l’ancien Sénateur du Sud, Francenet DENIUS. Ces nouveaux étudiants accompagnés par le coordonnateur RECERE-N, Frantz DELIA, ont été reçu par des membres du Conseil de l’Université dont le Dr. Mondésir Florel et Mme. Chrislène JEAN-JACQUES.

20 jeunes, dix (10) dans les Nippes et dix (10) dans le Sud, recrutés sur concours, bénéficient de ces bourses afin de poursuivre leurs études universitaires dans les différentes facultés de l’Université La Providence d’Haïti. Ces bourses, financés par RECERE-N, l’UPROH et l’ex-sénateur du Sud Francenet DENIUS, couvriront toutes les années de leurs études, leur hébergement ainsi que les frais de nourriture, entre autres, dont le coût total est évalué à 13.6 millions de gourdes. Le coordonnateur général de RECERE-N, Frantz DELIA explique que l’objectif de ce programme de bourses consiste à offrir à ces jeunes dévoués des Nippes et du Sud, la possibilité de préparer leur avenir. Ces deux départements ont été grandement devastés par le tremblement de terre du 14 août 2021, la situation de certaines familles est devenue très précaire.

Le professeur Frantz souligne l’importance d’un telle initiative, estime que la formation des ressources humaines compétentes est une condition indiscutable pour que le pays se developpe socialement, économiquement et politiquement. Il invite les Nippois et les Sudistes à s’occuper de leurs études car ils n’ont pas eu de cadeau. ” Se pou nou travay paske nou pa pi bon ke lòt yo pou yon rezon ou pou yon lòt yo pa la, se pa kado yo fè nou” lance-t-il aux jeunes. Ce programme dit-il va permettre aux filles et aux fils des Nippes et du Sud d’accéder à une formation de qualité à l’Université Providence.

Le doyen de l’Université , Dr Mondésir Florel, pour sa part, invite les boursiers à se mettre au travail afin qu’il puisse faire la fierté de leur zone d’origine. Toutefois, le Dr. Mondésir n’a pas ignoré les sequelles psychologiques que peuvent laisser le séisme du tremblement de terre sur les débutants ” il y a des personnes qui sont là pour vous accompagner parce que moi aussi, j’avais connu des douleurs laissés par un séisme” rassure-t-il.

Délia Frantz au nom de tous les membres de RECERE-N remercie l’Université Providence d’Haïti et ses partenaires pour son appui et le bon travail accompli au sein de la societé haïtienne. Le coordonnateur promet sous peu que le département de la Grand’Anse sera touché.

Jean Marie Ludy Barbson

Aidez-nous en partageant l'article ! Sipote nou, pataje atik la ak tout moun!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook