Le Greffier du Tribunal de Paix de Pétion Ville, Marcelin Valentin, a déclaré dans la presse les menaces dont il fait l’objet après la mort du Président Jovenel Moïse parce qu’il refusait d’introduire dans le procès-verbal les noms de Youry Latortue et Réginald Boulos comme personnes faisant partie du complot conduisant à l’assassinat de “Nèg Bannann lan” le7 juillet dernier. Dans une conférence de presse, le mardi 3 août 2021, l’ex-sénateur de l’Artibonite clame son innocence dans cet affaire et salue le courage du Greffier Valentin.

Youri Latortue se dit choqué lorsque le greffier lui a appelé faisant savoir qu’il subissait des menaces par téléphone parce que quelqu’un est venu à son bureau et fait pression pour que son nom soit introduit dans le dossier comme complice de l’assassinat de Jovenel Moïse.

“Les gens qui ont commis l’assassinat sont si puissants qu’ils viennent demander d’introduire mon nom” déclare Youri Latortue. ” Les enquêteurs doivent rester professionnels pour âboutir à des résultats fiables” poursuit-il.

En outre, l’ancien sénateur de l’Artibonite soulève un ensemble d’erreurs commises depuis par les autorités depuis le jour de l’assassinat , le retard du commissaire du gouvenement et d’un juge de paix, les personnes interferées dans le dossier, les informations contradictoires, entre autres.

“Je n’ose imaginer qu’il y ait des personnes avec autant de de force. Il faut tourner vers le courage du greffier malgré les menaces ose de les dénoncer” dit-il en clamant par la suite son innocence. ” Je ne sais absolument rien.”

Le leader du parti Ayiti An Aksyon (AAA) exige de la sécurité pour le Greffier et le juge ayant fait le constat.

Parallèlement, Youri Latortue a touché la crise au sein de la Police Nationale et l’insécurité grandissante dans plusieurs departemsnts du pays. Selon l’ancien allié de Michel Joseph Martelly, la police doit être effective sur tout le territoire national avec 10 conseils qu’il confère aux autorités, et l’argent destiné au service d’intelligence doit être dépensé rationnellement.

Jean Marie Ludy Barbson

Aidez-nous en partageant l'article ! Sipote nou, pataje atik la ak tout moun!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook