Dans un communique rendu publique le dimanche 1er Aout 2021, l’Office de la Protection du Citoyen salue les efforts déployé par les autorités concernées en vue de faire la lumière sur l’assassinat du président Jovenel Moise, 7 Juillet dernier. L’OPC appelle le commissaire du gouvernement en charge de l’enquête judicaire à ne pas se laisser intimider par certaines manœuvres déloyales. Toutefois, l’office s’inquiète quant à la finalité des dossiers judiciaires en cours tenant compte du fait que depuis les trois dernières décennies, la justice haïtienne n’a jamais réalisé un grand procès.

Bien qu’elle se montre satisfaite des avancés réalisés dans le cadre de l’enquête en cours autour de l’assassinat de Jovenel Moise, l’organisme de défense de droits humains se montre notamment sceptique et croit que le système judiciaire haïtien doit enfin essayer de redorer son blason. Dans son communiqué, l’Office de la Protection du Citoyen a repris les résultats annonces par la porte-parole de la police nationale d’Haïti, Marie Michèle Verrier qui a fait état de 44 arrestations dont 12 policiers. A cote de cela, des avis de recherches sont émis à l’encontre de plusieurs individus. L’OPC salue cet élan de la Direction Centrale de la Police Judiciaire et du Parquet de Port-au-Prince.
L’assassinat de Jovenel Moise ne doit pas rester impuni rappelle, Renand Hedouville. « Poursuivre et sanctionner les commanditaires, les auteurs intellectuels et matériels est une obligation de l’heure car au-delà de la disparition du Président Moise, c’est le pays qui a subi un affront où des mercenaires étrangers sont rentrés sur le sol national, en toute quiétude, et ont exécuté un Chef d’État en sa résidence. Aucun pays de la planète ne peut cautionner un tel acte. », écrit l’OPC.
Tout en demandant au premier ministre de traduire ses beaux discours en actes visant à faire aboutir l’enquête, l’Office de la Protection du Citoyen recommande, en outre, au Commissaire du Gouvernement de la juridiction de Port-au-Prince « de ne pas se laisser intimider par les pressions ou les manœuvres déloyales des individus de tout acabit qui veulent à tout prix saboter l’enquête sur l’assassinat du Président Jovenel MOISE dans le but de renforcer le phénomène de l’impunité en Haïti à des fins inavouées et inavouables. »

L’organisme de défense des droits humains qui fait preuve d’un intérêt manifeste pour l’aboutissement de l’enquête autour de l’assassinat de Jovenel Moise, se montre toutefois préoccupé par désuétude du système judiciaire haïtien qui au cours des trois dernières décennies n’a réalisé aucun grand procès sur des assassinats spectaculaires qui ont eu lieu dans le pays. Il déplore le fait que la justice haïtienne soit prise en otage par des secteurs et affaibli par un organe disciplinaire que représente le Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire qui, selon l’office, protège les juges malhonnêtes et corrompus et persécute, à travers de fausses ONGs de droits humains, ceux qui sont honnêtes et qui veulent rester indépendants, fidèles à leur mission.
Jeannot Antoine

Aidez-nous en partageant l'article ! Sipote nou, pataje atik la ak tout moun!
13 thoughts on “Haïti/Assassinat de Jovenel Moise: OPC enfin réagit,«Non à l’intimidation et aux manœuvres déloyales pour saboter l’enquête en cours».”
  1. I know this if off topic but I’m looking into starting my own blog and was curious what all is required to get setup? I’m assuming having a blog like yours would cost a pretty penny? I’m not very web savvy so I’m not 100 positive. Any tips or advice would be greatly appreciated. Many thanks

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook