Face aux problemes de l ’ insécurité á l ’ entrée sud de la capitale, l ’ organisation médicale des Médecins Sans Fronti𝗲̀res (MSF) á Martissant ont obligés á plier leurs bagages. Le texte ci-dessous présente les raisons pour lesquelles ils ont pris cette decision.

𝐼𝑛𝑐𝑎𝑝𝑎𝑏𝑙𝑒 𝑑’𝑎𝑣𝑜𝑖𝑟 𝑢𝑛𝑒 𝑔𝑎𝑟𝑎𝑛𝑡𝑖𝑒 𝑑𝑒 𝑠𝑒́𝑐𝑢𝑟𝑖𝑡𝑒́ 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑠𝑜𝑛 𝑠𝑡𝑎𝑓𝑓 𝑒𝑡 𝑠𝑒𝑠 𝑝𝑎𝑡𝑖𝑒𝑛𝑡𝑠, 𝑒𝑡 𝑣𝑜𝑢𝑙𝑎𝑛𝑡 𝑎𝑡𝑡𝑖𝑟𝑒𝑟 𝑙’𝑎𝑡𝑡𝑒𝑛𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑠𝑢𝑟 𝑙𝑎 𝑠𝑖𝑡𝑢𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑖𝑛𝑠𝑜𝑢𝑡𝑒𝑛𝑎𝑏𝑙𝑒 𝑎̀ 𝑀𝑎𝑟𝑡𝑖𝑠𝑠𝑎𝑛𝑡, 𝑀𝑆𝐹 𝑦 𝑎 𝑖𝑛𝑖𝑡𝑖𝑎𝑙𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑠𝑢𝑠𝑝𝑒𝑛𝑑𝑢 𝑠𝑒𝑠 𝑎𝑐𝑡𝑖𝑣𝑖𝑡𝑒́𝑠 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑢𝑛𝑒 𝑠𝑒𝑚𝑎𝑖𝑛𝑒, 𝑑𝑢 28 𝑗𝑢𝑖𝑛 𝑎𝑢 5 𝑗𝑢𝑖𝑙𝑙𝑒𝑡 2021. 𝐴𝑢𝑗𝑜𝑢𝑟𝑑’ℎ𝑢𝑖, 𝑢𝑛 𝑚𝑜𝑖𝑠 𝑎𝑝𝑟𝑒̀𝑠, 𝑙𝑎 𝑠𝑖𝑡𝑢𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑝𝑒𝑟𝑑𝑢𝑟𝑒, 𝑙’𝑂𝑟𝑔𝑎𝑛𝑖𝑠𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑚𝑒́𝑑𝑖𝑐𝑎𝑙𝑒 ℎ𝑢𝑚𝑎𝑛𝑖𝑡𝑎𝑖𝑟𝑒 𝑠𝑒 𝑣𝑜𝑖𝑡 𝑑𝑜𝑛𝑐 𝑜𝑏𝑙𝑖𝑔𝑒́𝑒 𝑑𝑒 𝑚𝑒𝑡𝑡𝑟𝑒 𝑙𝑒𝑠 𝑐𝑙𝑒́𝑠 𝑠𝑜𝑢𝑠 𝑙𝑎 𝑝𝑜𝑟𝑡𝑒.

Après 15 ans de présence continue dans la zone de Martissant, Médecins sans frontières a dû vider les lieux. L’Organisation a eu à déménager selon un créneau horaire strict et précis ; donc elle n’a pas eu le temps d’enlever ni son logo ni les autres signes et inscriptions d’identification du centre d’urgence. MSF persiste pour dire qu’elle dénie toutes responsabilités de ce qui pourrait se passer dans les anciens bâtiments du Centre d’urgence à Martissant 25.

Toujours déterminé à continuer d’accompagner la Population haïtienne en générale et les plus démunis en particulier, MSF poursuit les discussions afin de pouvoir relocaliser son centre d’urgence dans l’aire métropolitaine de Port-au-Prince.

MSF continuait de nourrir l’espoir de revenir à Martissant, car l’année 2021 ramène 30 ans de présence continue en Haïti et le Centre d’urgence condensait la moitié de cette histoire. Les activités de MSF à Martissant ciblaient, rien que dans la proximité immédiate du Centre, une population d’environ 300 000 personnes. Les soins dispensés concernaient la prise en charge des traumas, des urgences médicales, gynéco- obstétricales (jaune, orange et rouge selon le système de triage SATS).

Et pour l’année 2020, MSF à Martissant a admis 33 100 personnes aux urgences.

Toujours à Martissant et via le Centre d’urgence, MSF appuyait 9 autres structures de santé à Martissant et dans les environs. Le centre comptait parmi son personnel 270 nationaux et 4 expatriés. Ses activités communautaires portaient essentiellement sur la sensibilisation au Covid-19, aux violences sexuelles, à l’hygiène, à l’asthme ; et à l’appui à la chloration de 20 kiosques de la DINEPA.

MSF continue de demander aux acteurs armés en Haïti de respecter la sécurité du personnel de santé, des patients, du matériel et des structures médicales ; les véhicules et ambulances doivent aussi pouvoir circuler en toute sécurité.

MSF

Aidez-nous en partageant l'article ! Sipote nou, pataje atik la ak tout moun!
354 thoughts on “𝗟’𝗼𝗿𝗴𝗮𝗻𝗶𝘀𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗺𝗲́𝗱𝗶𝗰𝗮𝗹𝗲 des 𝗠𝗲́𝗱𝗲𝗰𝗶𝗻𝘀 𝘀𝗮𝗻𝘀 𝗳𝗿𝗼𝗻𝘁𝗶𝗲̀𝗿𝗲𝘀 (MSF) quitte 𝗠𝗮𝗿𝘁𝗶𝘀𝘀𝗮𝗻𝘁.”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook