À l’appel du policier devenu chef de gang des milliers de personnes se sont réunies ce lundi 26 Juillet 2021 pour rendre un dernier hommage au président Jovenel Moïse assassiné le 7 Juillet en sa résidence privée. Jimmy Chérizier alias Bbq a réïtéré son appel au pillage des entreprises et magasins de ceux-là qui ont dépensé des fortunes pour recruter des mercenaires étrangers qui ont fini par assassiné le chef de l’État.

Avec leurs t-shirt de couleur blanche comme l’avait demandé le leader du groupe “G9 en Famille et allié” desormais ” Force Revolutionnaire G9 en famille et allié”, Jimmy Chérizier. Larmes aux yeux, l’ancien policier devenu chef de gang et qui entend mener une revolution en faveur de la masse défavorisée, s’est montré vexé et triste pour l’assassinat crapuleux du président Jovenel Moïse.
“Je suis pas motivé politiquement. Je ne suis pas membre non plus du PHTK. J’ai été avec Jude Célestin lors des élections. Peu importe votre appartenance politique, vous ne pouvez ne pas vous sentir attrister par ce qui s’est passé”, a déclaré Jimmy Chérizier.
L’homme fort du G9, dénonce la facilité avec laquelle, des gens fortunés ont dépensé des sommes faramineux pour s’offrir les services d’un groupe de mercenaires étrangers pour venir oter la vie au premier citoyen de la nation. “Est-ce qu’on aller poser de telles actions sur le territoire colombien?”, demande-t-il à la foule qui réponse a l’unisson par la négative.
Une fois de plus, Jimmy Chérizier appelle ses supporters a pillé les entreprises, magasins et dépots de ceux-là qui, fait-il valoir, continuent de leur tenir dans la crasse.
Jeannot Antoine

Aidez-nous en partageant l'article ! Sipote nou, pataje atik la ak tout moun!
4 thoughts on “Jimmy Cherizier et des milliers de supporteurs ont rendu hommage au président Jovenel Moïse”
  1. Hiya very nice site!! Guy .. Excellent .. Superb .. I will bookmark your site and take the feeds additionally…I’m happy to search out a lot of helpful information right here in the put up, we want develop more techniques in this regard, thanks for sharing. . . . . .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook