Les services secrets malgaches ont dévié une tentative d’assassinat du président de la République, Andry Rajoelina. La justice locale a interpellé plusieurs ressortissants étrangers et malgaches pour leur implication présumé dans cet acte barbare visant le chef de l’État.

Le Parquet malgache a annoncé ce jeudi la neutralisation d’une tentative d’assassinat du président de la République, Andry Rajoelina. Au cours de cette tentative d’assassinat,  plusieurs personnes ont été appréhendés dont deux individus de nationalité française et de plusieurs autres citoyens malgaches. “Plusieurs ressortissants étrangers et malgaches ont été interpellés mardi dans le cadre d’une enquête pour atteinte à la sûreté de l’État”, a indiqué à la presse la procureure générale, Berthine Razafiarivony.

Plus loin dans son interview accordée à la presse, la procureure a déclaré que le gouvernement dispose des preuves justificatives du plan d’élimination avorté  du premier citoyen malgache.  “Selon les preuves matérielles en notre possession, ces individus ont échafaudé un plan d’élimination et de neutralisation des diverses personnalités malgaches dont le chef de l’État”, a-t-elle  renchéri, sans toutefois fournir aucune détail “ni sur ces preuves ni sur les circonstances de ces arrestations”.

Le parquet général qui poursuit son enquête déjà enclenchée, promet de faire la lumière sur ce dossier de tentative d’exécution du président malgache. Il assure également qu’il trouvera toutes les personnes impliquées de prêt ou de loin dans cet acte barbare et il les punira en vertu des sanctions prévues par la loi.

Les deux Français arrêtés dans cette affaires sont identifiés respectivement aux noms de Philippe F. et Paul R. Ces derniers seraient deux anciens officiers à la retraite,  a indiqué Taratra, une agence malgache fonctionnant  sous tutelle du ministère de la Communication.

C’est la deuxième tentative d’assassinat déjouée en moins  d’un mois par les autorités policières et militaires malgaches. Car le 26 juin dernier, lors de la célébration de la fête de l’indépendance du pays,  l’armée avait déjà informé d’avoir dévié une tentative d’assassinat visant le général Richard Ravalomanana, secrétaire d’État chargé de la gendarmerie. Celui-ci  est considéré comme étant le bras droit du président malgache En fonction depuis 2019.

Source : France24 & AFP

Marc Wisly HILAIRE

Aidez-nous en partageant l'article ! Sipote nou, pataje atik la ak tout moun!
One thought on “Madagascar: une tentative d’assassinat du président déviée par les services secrets malgaches”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook