Dans la ville du Cap-Haitien, ce vendredi 23 Juillet 2021, Jovenel Moise reçoit ses derniers adieux. Expose sur une esplanade dans un cercueil orné de fleurs et recouverts du bicolore national ainsi que de l’échappe présidentielle, le feu président a reçu les honneurs militaires. Exclusivement des membres de sa famille avaient droit d’intervenir à l’oraison funèbre. Pour ses proches, le défunt président est quelqu’un d’honnête et qui prône le vivre ensemble. Malheureusement trahi, il est mort en héros, indique son fils Joverlain Moise.  

À quelques mois de la fin de son mandat, Jovenel Moise a été assassiné en sa résidence privée à Pèlerin, commune de Pétion-Ville. Après l’autopsie du cadavre, la dépouille a été conduite au Cap-Haitien pour être incinéré au côté de son père Etienne Moise, 16 jours après son assassinat. L’ambiance surchauffée et violente dans la ville pour réclamer justice en faveur de celui-ci n’ont pas empêché la tenue des obsèques dans la résidence privée de la famille Moise a SOS Village dans la périphérie de la deuxième ville du pays.

Jovenel Moise rêvait d’un avenir meilleur pour le peuple haïtien, fait remarquer le prêtre célébrant venu directement de Fort Lauderdale pour son homélie de circonstance. À l’oraison funèbre, Martine Moise, Joverlein Moise, fils du président, Marielle Moise, la sœur ainée du président de la république ont tenu des propos élogieux envers le défunt pour rappeler son passé glorieux.

Jovenel Moise était quelqu’un de sincère, d’honnête et de spécial qui ne se laissait pas vibrer par les propositions indécentes, indique la sœur ainée du défunt, Marielle Moise.  C’est peut-être l’une des raisons pour laquelle, il a été assassiné dans des conditions tragiques, s’est-elle plainte. Pour Joverlein Moise, fils du feu président Jovenel Moise est un modèle d’homme honnête, bon envers tout le monde, un héros qui prônait le vivre ensemble alors qu’il évoluait, dit-il, parmi des traitres. Ses idées ne périront pas, indique Joverlain.  Elles resteront gravées dans les cœurs, a-t-il déclaré.

Egalement victime lors de l’attaque qui a couté la vie à son époux, Martine Moise se lamente sur la dépouille d’un homme qui de son vivant avait l’esprit brillant, inventif et créatif. Pour elle, Jovenel Moise, assassine dans des conditions tragiques était à ses yeux un être passionné et déterminé , sympathique, enjouée, dotée d’un grand charisme, un jeune homme réservé mais tellement généreux. Pour Martine Moise son mari a été abandonné et trahi. Elle encourage les supporteurs du feu président Jovenel Moise à suivre sa trace.

« Pour en avoir été longtemps une victime, il connaissait bien les vices de ce système pourri et injuste dont personne avant lui n’a voulu parler. Ce système auquel peu avant lui ont voulu s’attaquer. On a décidé de se lancer dans cette bataille pour le changement. Il s’est retrouvé du jour au lendemain avec tout le système en face de lui »,  se plaint l’ex première dame Martine Moïse. 

« Je me souviens encore de toi me disant que tu veux partir les mains propres et pures. Mais tu ne pensais pas partir sans avoir pu nous faire tes adieux. Tu ne pensais pas partir mutilé, désarticulé », déplore Martine Moise.

Jeannot Antoine

Aidez-nous en partageant l'article ! Sipote nou, pataje atik la ak tout moun!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook