Dans une correspondance adressée au Commissaire du gouvernement près le Tribunal de première instance de Port-au-prince, Dimitri Herard présente à celui-ci les motifs de son absence concernant sa convocation.

L’assassinat de Jovenel Moïse provoque une vague convocations de certains individus réputés proches et/ou opposants de l’ex président. En effet,  Dimitri Herard en tant que responsable de l’Unité Sécurité Générale du Palais National(USGPN) a été lui aussi invité à répondre les questions du Paquet de Port-au-Prince. Le policier actuellement en isolement n’a pas répondu ppsitivement à l’invitation du Parquet de Port-au-Prince. Ainsi  a-t-il  évoqué une mesure de conservatoire émise à son encontre par l’Inspection Générale de Police Nationale d’Haïti(IGPNH) pour justice son indisponibilité.

“J’ai l’honneur de vous informer, suite à l’invitation qui m’a été faite par le Parquet de Port-au-Prince, qu’actuellement je suis sur le coup d’une mesure conservatoire ordonnée par l’ISGPNH et que ce de fait,  je ne suis pas disponible pour déférer à la réquisition du parquet”, peut-on lire dans la lettre de Dimitri Herard acheminée au chef du Parquet.

Par ailleurs, Dimitri Herard espère que cette mesure de conservatoire sera bientôt épuisée et il a profité du même coup de solliciter de la part du Commissaire du gouvernement un sursis  en vue de répondre à l’invitation qui lui a été faite.

Dimitri Herard est l’ancien chef du corps devant sécuriser le président. Au cours de l’assassinat de Jovenel Moïse, aucun agent de sécurité n’avait subi de dommage. Alors que l’ex-chef de l’État a reçu pas moins de douze projectiles à l’intérieur même de sa résidence privée. Plus d’un parle d’un complot dont Jovenel Moïse a été victime.

Marc Wisly HILAIRE

Aidez-nous en partageant l'article ! Sipote nou, pataje atik la ak tout moun!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook