Les balises dans une société neutralisent les formes que prennent la violence. À ceci on différencie la sphère humaine de la jungle. En effet, tout dirigeant qui ne tient compte de ces restrictions est passible d’en payer les frais.

Sortir d’un schéma chaotique est un labirynthe qui laissera un handicap physique à quiconque emprunte cette voix. L’accès y est facile, même si les garde-fous sociétales ne manqueront pas de tirer les sonnettes d’alarme. Ainsi les plus grandes mesures pour éviter le tohu-bohu c’est de maintenir les institutions fortes.

Nous en Haïti, depuis l’instauration de la démocratie, nous ne faisons que piétiner ces principes fondamentaux, or les retards de chaque décisions suivies des démagogies provoquent toujours de grave crises. Dans ces actions maladroites, on trouve le monopole du pouvoir économique pour influencer les politiques, à ceci mène un déséquilibre dans l’administration publique incluant les présidents au pouvoir.

Nous sommes convaincus que la résultante d’aujourd’hui est issue des élections frauduleuses de 2016, créant un parlement gangrené par la corruption et un président aussi perméable à la corruption. Tous cela pour brouiller les pistes. Il a fallu recourir à la défaillance totale de toutes les institutions régaliennes, administratives et autonomes du pays. L’ULCC, l’UCREF, la CSCCA, le parlement disfonctionnel etc… on en épargne guère.

Ensuite, la fromentation de l’insécurité devient pire, le kidnapping, l’élimination des opposants politiques, les massacres, les gangs armées, les tueries dans les manifestations. Alors, le but est de provoquer une psychose de peur afin de que les élections soient à la portée de ceux qui ont la manette du pouvoir.

Malheureusement, quand le circuit chaotique est directement lié aux autorités, la généralité de la société devient fusible. Alors quiconque peut griller, non seulement le citoyen lambda, mais aussi le citoyen X. Il suffit de mettre un nom ou une couche.

Les faits: le batônnier, les journalistes, le bas peuple, les juges, les policiers ne sont pas épargnés, de même que – comme on vient de le voir malheureusement – le numéro 1 de la nation, le président lui-même ne peut pas s’épargner.

Quel que soit le poids, la taille, la hauteur, ou encore le niveau, l’élitisme, le pouvoir ou la richesse, devant le chaos, nous en sommes tous vulnérables.

Auteur: Jensen PHILIUS

Aidez-nous en partageant l'article ! Sipote nou, pataje atik la ak tout moun!
183 thoughts on “Le chaos emporte paille et plomb”
  1. Admiring the time and effort you put into your site and in depth
    information you present. It’s good to come across a blog every once in a while that
    isn’t the same outdated rehashed information. Excellent read!
    I’ve bookmarked your site and I’m including your RSS feeds to my Google account.

  2. you are in reality a just right webmaster. The site loading velocity is amazing.It kind of feels that you’re doing any distinctive trick. In addition, The contents are masterpiece.you’ve done a magnificent task on this topic!

  3. Thank you, I have just been looking for information about
    this topic for a long time and yours is the best I’ve came upon till now.
    But, what concerning the bottom line? Are you certain about the
    supply?

  4. Hi! I know this is kinda off topic nevertheless I’d figured I’d
    ask. Would you be interested in exchanging
    links or maybe guest authoring a blog post or vice-versa?

    My website covers a lot of the same topics as yours and I believe we could greatly benefit
    from each other. If you might be interested feel free to
    shoot me an email. I look forward to hearing from you!
    Superb blog by the way!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook