Suite à la publication du calendrier électoral, le CEP passe maintenant à une autre phase dans sa démarche tendant vers la réalisation des élections générales cette année. En effet, dès ce mardi 6 juillet le Conseil électoral provisoire lance le processus d’enregistrement des partis et regroupements politiques désireux de prendre part aux prochaines joutes. Ils ont jusqu’au 12 juillet pour remplir toutes les formalités y relatives au siège du CEP à Pétion-Ville.

Le Conseil Électoral Provisoire semble bel et bien déterminé à réaliser des élections cette année comme le souhaite ardemment une bonne partie de la communauté internationale. Suite à la publication du calendrier électoral, il entame du 6 au 12 juillet le processus d’enregistrement des partis et regroupements politiques. Ces derniers vont en outre confirmer leur participation aux prochaines elections.

Aux représentants de ces structures politiques, le Conseil Électoral Provisoire les enjoint d’être dûment mandatés et à soumettre la liste des pièces suivantes: Acte constitutif du parti ou regroupement politique, ses statuts et ses objectifs; Acte de reconnaissance du parti Politique; Acte de reconnaissance de chacun des partis formant le groupement de partis politiques; La liste des partis signataires de l’accord du groupement politique; Le document faisant état de l’accord concernant l’utilisation d’un emblème unique pour le groupement politique; Les sigles, emblèmes et couleurs adoptés pour l’identification du parti ou groupement politique. 

Notons que le décret électoral a été publié dans les colonnes du journal officiel le Moniteur le 5 juillet dernier. Si cette nouvelle réjouit une partie de la communauté internationale et de la société civile en Haïti, l’aile dure de l’opposition ne cesse de clamer sa méfiance vis-a-vis du pouvoir en place qu’elle accuse de tous les maux du pays. Massacres, corruption, misère, incompétence sont, entre autres méfaits, reprochés à l’équipe PHTK.

Jeannot Antoine

Aidez-nous en partageant l'article ! Sipote nou, pataje atik la ak tout moun!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook