Au moins 43 migrants sont portés disparus après le naufrage de leur embarcation au large de la Tunisie.

Un responsable du Croissant-Rouge tunisien explique que leur bateau avait déjà quitté les côtes libyennes en début de semaine.

Ce bateau transportant des migrants a malheureusement coulé au large de la Tunisie, faisant au moins 43 disparus, a annoncé ce weekend un migrant à bord du bateau identifié “Sarost 5”

Le navire était parti un peu plus tôt des côtes libyennes, selon des témoignages de rescapés recueillis par l’organisation humanitaire.

Parmis eux “84 migrants ont été secourus et 43 autres ont disparu après qu’un bateau transportant 127 migrants a coulé au large de Zarzis, ville du sud-est de la Tunisie.

Le ministère tunisien de la Défense a indiqué, après l’incident, dans un communiqué, que la Marine avait sauvé “84 immigrés clandestins de différentes nationalités” ce samedi, on peux citer le Bangladesh, le Soudan, l’Érythrée, l’Égypte et le Tchad. Les rescapés, âgés de 3 à 40 ans, se trouvaient à bord d’un bateau qui a coulé au large de Zarzis, a-t-il ajouté.

Selon des témoignages des survivants, le bateau était parti des côtes de Zouara, dans le nord-ouest de la Libye, “dans la nuit du 28 au 29 juin”, à destination de l’Europe.

D’autre part, la marine libyenne a indiqué sur sa page Facebook que “les patrouilles des gardes-côtes et de la sécurité des ports ont secouru vendredi au nord-ouest de Tripoli 334 migrants clandestins de nationalités africaines”, dans la nuit de samedi à dimanche.

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a pour sa part indiqué que ses équipes avaient “apporté une aide d’urgence à plus de 600 migrants interceptés au cours des dernières 48 heures”.

La Libye est un important point de passage pour des dizaines de milliers de migrants cherchant chaque année à gagner l’Europe par les côtes italiennes, distantes de quelque 300 kms.

Rapplons que la garde nationale maritime tunisienne a secouru 139 migrants le mardi 9 mars 2021 après un naufrage de deux embarcations au large de Sfax dans l’est de la Tunisie, dont le bilan était de 39 morts.

Eben-Ezer DELICE
Journaliste

Aidez-nous en partageant l'article ! Sipote nou, pataje atik la ak tout moun!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook