Haïti/Réfugiés: Le premier ministre Claude Joseph a rencontré des maires de la région metropolitaine de Port-au-Prince.

Face à l’ampleur que prend la dégradation sécuritaire où les gangs tendent à élargir leurs territoires et les réfugiés fuyant les affrontements deviennent de plus en plus nombreux, le Premier ministre Claude Joseph a décidé ce vendredi 25 juin de rencontrer des maires de la région métropolitaine de Port-au-Prince. Il s’agissait pour le PM Claude Joseph de saisir l’occasion pour discuter avec ces derniers sur les réponses adéquates à apporter afin de voler au secours des déplacés, selon un message publié sur son compte tweeter.

Carrefour, Delmas et Port-au-Prince sont les principales villes touchées par ce phénomène de gangs armés qui sèment la terreur avec des armes de gros calibres. Les batailles sanglantes qu’ils se livrent entre eux à Martissant, au Bel’Air, au Bas-Delmas et à Cité-Soleil ont porté, selon les chiffres officiels fournis par le gouvernement, 8,550 personnes à fuir leurs toits respectifs pour aller vivre dans des conditions déplorables à la merci des citoyens de bonne volonté et de quelques municipalités qui les accueillent, les hébergent et les nourrissent comme c’est le cas la mairie de Carrefour.

Pour approfondir cette démarche, le chef de la primature a rencontré les maires de la région métropolitaine de Port-au-Prince. L’objectif est de les impliquer davantage dans la gestion cohérente et coordonnée des actions humanitaires en faveur des milliers de familles déplacées.

Elles se retrouvent dans plusieurs endroits distincts. Le plus grand point de concentration des réfugiés est le centre sportif de Carrefour avec plus de 1,100 bouches à nourrir. Il y en a d’autres qui ont trouvé refuge à l’église Saint-Yves de Delmas 5, au parc Celtic, à Solino, au camp Issa à Tabarre pour ne citer que ceux-là. Ils vivent dans des conditions très critiques dans un contexte sanitaire grave. N’ayant plus d’eau pour se laver ou pour étancher leur soif, plus de nourritures adéquates et en quantité suffisante pour ne plus avoir faim, certains rèvent de retourner chez eux.

Si pour certains, ce qui arrive dans les quartiers populaires avec les gangs qui s’affrontent est lié au hasard, pour le ministre des travaux publics transport et communication, çà rentre dans une toute autre perspective. Selon l’ingénieur Joaséus Nader, une partie de l’international notamment des ONG s’attendent à une aggravation de la situation. Ce qui n’arrivera pas, fait valoir le titulaire du MTPTC. Tout en appelant les belligérants à déposer les armes, M. Nader croit que la solution du problème des gangs dans les quartiers populaires ne pourra passer que par la négociation avec eux.

Jeannot Antoine

Aidez-nous en partageant l'article ! Sipote nou, pataje atik la ak tout moun!
51 thoughts on “Le premier ministre Claude Joseph a rencontré des maires de la région metropolitaine.”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook