Haïti/Réfugiés: Rapport accablant de l’IMED sur la situation des réfugiés au Centre Sportif de Carrefour.

Publié le mardi 22 juin 2021, le rapport de l’Institut Mobile d’Éducation Démocratique (IMED) présente un tableau sombre de la situation des réfugiés au Centre Sportif de Carrefour. Au cours d’une deuxième visite de solidarité avec ces derniers, les responsables de cette structure ont fait plusieurs remarques relatives à la sécurité de l’espace, des conditions sanitaires et la prise en charge des familles déplacées.

Selon le rapport de visite de l’Institut Mobile d’Éducation Démocratique, il y aurait 300 familles soit environ 1200 personnes hebergées depuis le dimanche 6 juin 2021 au Centre Sportif de Carrefour. Des chiffres qui peuvent être revus à la hausse après le traitement des données recueillies au cours d’un deuxième recensement.

L’IMED déplore la précarité des conditions d’hébergement des familles déplacées et le traitement reservé aux personnes vulnérables dont des handicapées, des femmes enceintes, des bébés et des vieillards livrés, constate l’institut, à la merci des autorités municipales, des organisations internationales et locales.

Parallèlement, les réfugiés, poursuit le rapport de l’IMED, sont exposés à toutes formes de maladies infectieuses en raison de la situation de promiscuité régnant dans le centre où les normes d’higiènes et sanitaires sont loin d’être respectées, constatent les émissaires de l’Institut.

Sur le plan sanitaire, aucune mesure visant à freiner la propagation du coronavirus n’a été prise. Ce qui rend encore plus vulnérables les occupants du centre. “Les gestes barrières comme le lavage des mains, le port du masque et la distanciation physique sont peu respectées”, indique l’Institut Mobile d’Éducation Démocratique dans le rapport de sa deuxième visite de solidarité effectuée le vendredi 18 juin dernier au Centre Sportif de Carrefour.

L’IMED constate également que les points de lavages des mains ne sont pas alimentés en eau et les toilettes sont en très mauvais état .

Dans ces entretiens avec quelques réfugiés, certains se disent mal logés, mal nourris et ne disposent que de quelques maillots, jupes et pantalons pour se vêtir, rapporte cette organisation de la aociété civile.

Sur le plan sécuritaire, les voies d’accès au centre ne sont pas protégées, constate l’IMED. Une situation qui, selon les responsables, nécessite une réponse urgente.

Fort du constat de l’état macabre dans lequel évoluent les réfugiés au Centre Sportif de Carrefour, l’Institut Mobile d’Éducation Démocratique fait les recommandations suivantes:

  • L’État doit prendre des dispositions urgentes pour mettre fins aux actions des gangs armés qui terrorisent la population;
  • Améliorer les conditions d’hygiènes
  • Organiser des séances de sensibilisation contre la COVID -19;
  • Créer des conditions pour permettre aux familles de regagner leur domicile;
  • Organiser la distribution systématique de matériels hygiéniques et sanitaires aux
    personnes refugiées dans le centre et dans d’autres endroits de la capitale;
  • Organiser des cliniques mobiles dans les centres;
  • Distribuer de la nourriture aux familles;
  • Assister les personnes du 3ème âge et les handicapés;
  • Apporter un accompagnement psycho-social aux victimes
  • Renforcer la sécurité au niveau du centre sportif de Carrefour
  • Accompagner financièrement des familles pour les aider à se reloger;
  • Accompagner financièrement les personnes qui veulent aller retrouver leurs parents en
    province.

Au cours de deux visites de solidarité (vendredis 11 et 18 juin) aux réfugiés qui ont fui les affrontements sanglants entre gangs rivaux à Martissant, l’institut en a profité pour distribuer quelques kits. À cet effet, les occupants du centre ont pu bénéficier de deux cents (200) kits hygiéniques et sanitaires (Vêtements, pate dentifrice, brosses à dent, savons, couvertures) pour hommes. 500 cache-nez pour enfants, 40 kits pour bébé de 0 à 6 mois (vêtements, couvertures, shampoo, savon, avoine), 45 kits pour bébé de 6 mois à 24 mois (vêtements, couvertures, shampoos, savons, brosses à cheveux , farine, Avoine).

Jeannot Antoine
jeannot688@gmail.com

Aidez-nous en partageant l'article ! Sipote nou, pataje atik la ak tout moun!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook