Un Espagnol a été condamné à quinze ans de prison pour avoir tué et mangé la viande de sa mère. Le tribunal qui l’a jugé a estimé que l’homme avait pleinement disposé de ses facultés mentales au moment où il produisait son forfait.

Un tribunal de Madrid a condamné un homme à quinze ans cinq mois de prison après avoir avoué qu’il a étranglé sa mère puis l’a découpé en petits morceaux lui servant de nourriture. Au cours du verdict, le jugé chargé de l’affaire a confié que l’homme surnommé “le cannibale de Ventas” en référence à l’endroit où l’on a découvert le reste de la victime,  avait la pleine conscience au moment des faits.  Donc, celui-là va purger sa peine entièrement.

Les faits se sont déroulés entre janvier et février 2019. Toutefois, la date exacte de l’action n’a pu être retracée par les enquêteurs, ont rapporté les médias ibériques. Albert S.G. qui a tué sa propre mère aura à écoper au moins quinze années de prison ferme. Il a été jugé pour homicide, avec la circonstance aggravante du lien de parenté ainsi que pour profanation de cadavre. Selon ce que relate le tribunal,  l’homme a consacré au moins jours pour consommer la chair de sa maman après avoir l’étranglé. 

Albert S.G vivait sous le même toit avec sa mère de 69 ans dans le quartier de Las Ventas, à Madrid. Après avoir étranglé la sexagénaire, l’assassin a traîné le cadavre jusqu’à sa chambre pour l’arracher en petits morceaux avec un scie et des couteaux de cuisine, ont annoncé les autorités du parquet chargé du dossier. Selon la police, Albert avait des problèmes de drogue. Il a été interpellé en février 2019 suite à  l’alerte d’une amie de la victime sa disparition. Au cours du procès, les avocats de l’accusé avaient tenté de le défendre mais le tribunal croit dur comme fer que celui-ci disposait de ses facultés mentales au moment de faits.

Sources combinées: SudOuest.fr & AFP

Marc Wisly HILAIRE

Aidez-nous en partageant l'article ! Sipote nou, pataje atik la ak tout moun!
89 thoughts on “Un Espagnol condamné pour avoir tué et consommé la viande de sa mère”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook