Haïti vs Canada: la première manche ratée

Défiée sur sa pelouse le samedi 12 juin, Haïti doit remonter la pente mardi prochain chez les canadiens si elle veut toujours continuer la course pour le mondial Quatar 2022. L’opération s’avère compliquée néanmoins le plus simple des cas serait de frapper deux buts sans encaisser

On a pas été si ridicule, l’essentiel n’a pas été fait non plus, l’hésitation de la défense à la 14 ème minute se paie irréparablemement. Un but qu’on pouvait éviter, la sortie flope de Placide pendant que Adé a été très lent sur l’action. Dommage on n’a pas pu trouver le chemin des filets dans les minutes restantes, même si la deuxième mi-temps a été mieux abordée, cela a été insuffisante.

La montée de Saba, Nazon, Hervé ont eu un impact sur le pressing, mais qu’est-ce qui explique tous ces élements sur le banc? On savait que Saba venait de ae remettre du coronavirus, Nazon avait eu quelques pépins, au point que les confrères de Haïti Tempo avait évoqué un éventuel forfait. Ces raisons peuvent clarifier leur absence dans le onze de départ. Mais le cas d’Arcus Carlens, totalement absent, n’est pas compréhensif pour un match de si grande importance.

Alors remonter à 1 but d’écart du score du premier match est crucial. Par contre la confiance est toujours là, il faut que le coach prenne vraiment en considération les déchets défensifs et les finitions de l’attaque. On a failli encaisser par contre-offensif si ce n’était pas un bon Placide à la 53ème minute, pendant que toute la défense était montée et lorsque Saba a occasioné la mauvaise passe. Aussi le portier canadien est à féliciter sur la retournée accrobatique de Frantzy Pierrot.

La revanche, on peut le prendre mardi prochain, le match se jouera en terre américaine, le problème de Ricardo Adé avec l’immigration américaine a été résolu. On s’attend à un éventuel exploit d’Haïti.

Auteur: Jensen PHILIUS

Aidez-nous en partageant l'article ! Sipote nou, pataje atik la ak tout moun!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook