C’est un projet ambitieux de l’organisation non-gouvernementale Solidarité Laïque. Baptisé “Lekòl chimen libète”,ce projet compte toucher les enfants des départements de la Grand-Anse et des Nippes où il a été, simultanément lancé au Complexe Administratif de Jérémie (Grand’Anse) et au local du Centre d’Opération d’Urgence Départementale (COUD), à Berquin (Miragoâne,
Nippes), le 9 juin dernier.*

L’ONG Solidarité Laïque est présente dans le pays depuis 1990, a-t-on appris. Il se donne comme principale mission de contribuer à la modernisation du système éducatif haïtien. C’est en ce sens qu’elle initie un ensemble d’actions éducatives innovantes dans les milieux isolés d’Haïti. Et c’est dans cette même perspective qu’elle a lancé son nouveau projet baptisé: “Lekòl chimen libète”. Un projet innovant qui sera mis en oeuvre dans les zones enclavées des départements de la Grand’Anse et des Nippes.

“Lekòl chimen libète” s’étendra jusqu’en 2023, ont fait savoir les initiateurs du projet. Il sera implémenté en lien avec les Objectifs de développement durable (ODD 4) et entend favoriser “l’accès des enfants des écoles publiques et non-scolarisés à une meilleure éducation en agissant sur des axes-clés comme la qualité et les conditions d’enseignement ainsi que la gestion et la gouvernance participative de l’éducation”, peut-on lire dans un communiqué publié quelques jours avant le lancement officiel du projet le 9 juin dernier.

27 écoles publiques et près de 7 mille enfants seront touchés par ledit projet cofinancé par l’Agence Française de Développement (AFD) avec le support de l’Ambassade de France en Haïti et l’Etat Haïtien via le Ministère de l’Education Nationale et de la
Formation Professionnelle (MENFP), ont fait savoir les responsables de l’ONG Solidarité Laïque qui en assure le pilotage.

Grâce au projet “Lekòl chimen libète”, les bénéficiaires, ont-il poursuivi, pourront étudier dans de meilleures conditions tout en ayant accès à des outils et approches innovants tels: les nouvelles technologies numériques, des bibliothèques et des conseils d’écoles élargis et impliquant l’ensemble des acteurs de la communauté.

Mis en oeuvre par un consortium d’acteurs français et haïtiens, “Lekòl chimen libète” se propose d’agir à une échelle locale et notamment en milieu scolaire, le projet a également l’ambition de faire de l’école publique en milieu isolé, un centre de ressources éducationnelles pour le développement social communautaire.

Jeannot Antoine

Aidez-nous en partageant l'article ! Sipote nou, pataje atik la ak tout moun!
One thought on “Haïti/Éducation : Un nouveau projet éducatif ciblant plus de 6 mille enfants”
  1. First of all, thank you for your post. slotsite Your posts are neatly organized with the information I want, so there are plenty of resources to reference. I bookmark this site and will find your posts frequently in the future. Thanks again ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook