Ce chant prolonge la polémique après que Youssoupha fut sorti de son mutisme, encore la pression fait monter le baromètre. Yossoupha prononce des mots pas moins de rascime et d’antisémite à l’endroit du Front National, sur le plateau de l’émission “Quotidien”.

“J’ai l’impression qu’il mène la barque, ils sont rascistes et antisémites, ils dansent avec les nazis” déclare un Youssoupha qui s’en prend impitoyablement au Front National. Il les minimise dans sa parole à cause qu’ils rejettent l’ensemble des communautés qui vivent en France.

” Je ne suis pas revenu sur les plateaux parce que je refuse que justement qu’on me dicte l’agenda de l’action et des réactions,” lâche Youssoupha au plateau de l’émission “Quotidien”. Lui, il a attendu que les débats se turent pour se remettre au devant de la scène, un exploitant exceptionnel de la situation. Il se montre en maître, il ne se plie pas aux dictées du Front National à qui selon lui “le buzz” appartient. Du coup il invite les observateurs, les hommes politiques à faire de même. “Il faut rester digne”, d’après lui, se laisser emporter par leur opinion est un geste de rabaissement.

” Je ne vais pas réagir pour des gens comme ça”, Youssoupha devient un homme à emprunter une direction politique. Le fait que les femmes et hommes du gouvernement le défendent, bien qu’il reconnait avoir craché sur les femmes à travers Marine le Pen, mais pour eux Youssoupha est une nouvelle formule d’ériger les communautés face au Front National.

Il est vrai qu’on reconnait Youssoupha comme leader des banlieusards, cependant, l’avantage de cette polémique peut jouer en sa faveur. Surtout qu’il dénonce le système français d’être grotesque avec les ressortissants étrangers qui prolifèrent en France dans tous les domaines.

En se présentant comme l’adversaire direct du Front National, il retourne sur lui le coup du projecteur, qui sait s’il ne jouera pas en sa faveur si ce dernier a une intention ou encore des ambitions politiques.

Auteur: Jensen PHILIUS

Aidez-nous en partageant l'article ! Sipote nou, pataje atik la ak tout moun!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook