Une vague de contestation contre le président Jair Bolsonaro

Plusieurs dizaines de milliers de manifestants brésiliens ont investi les rues de plusieurs grandes villes brésiliennes, le samedi 27 mai dernier contre la mauvaise gestion du coronavirus par le président Jair Bolsonaro.

Environ 460 000 morts dans la deuxième vague du coronavirus au Brésil et la situation menace de s’aggraver. Cette mauvaise gestion de la maladie a provoqué une vague de protestations contre le président Bolsonaro. Ces manifestations réalisées à l’appel des organistions de gauche et des mouvements d’étudiants se sont intensifiées ces derniers jours. Ils contestent la progression lente du gouvernement quant à la mise en oeuvre des campagnes de vaccinations. Avec des attitudes exemplaires empreintes de mesures barrières, ces milliers de personnes masquées et en munies de gel hydro-alcoolique scandaient:”dehors Bolsonaro!” ou “Bolsonaro génocide!”

Le président Bolsonaro est très contesté, car au départ, il minimisait le risque et qualifiait de “grimpette” les chiffres. Il a critiqué les mesures de quarataine, promu des médicaments sans efficacité prouvée et mis en doute l’efficacité des vaccins.

Ces allégations ont été faites en accusant le président de promouvoir la déforestation de l’Amazonie, la violence et le racisme. Ces grandes manifestions en séries interviennent après deux week-end de rassemblements de soutien au gouvernement occasionnés par la personne du président Jair Bolsonaro. Il a été au plus bas niveau dans les sondages, son taux de popularité est tombé à 24%, selon un sondage de l’institut de Datafolha.

Le fait est que 49% des participants sont favorables à son départ contre 46% à l’opposée. Évidemment, il porte l’ancien président Lula Da Silva favori pour remporter les joutes électorales présidentielles de 2022.

Source: France 24
Jensen PHILIUS

Aidez-nous en partageant l'article ! Sipote nou, pataje atik la ak tout moun!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook