Haïti/Référendum: La PNH et les commissaires du gouvernement instruits d’agir contre les fauteurs de troubles.

Dans une note émise ce vendredi 28 mai 2021, le ministère de la Justice et de la sécurité publique a exprimé ses préoccupations vis-à-vis des multiples appels à la violence tendant à boycotter le référendum du 27 juin prochain. La police et les commissaires du gouvernement des 18 juridictions du pays sont appelés à agir avec la dernière rigueur contre tout individu surpris en train de troubler l’ordre publique le jour-j.

À travers cette note, le ministre Rockfeller Vincent a voulu réitérer la volonté des autorités policières et judiciaires de s’assurer du bon déroulement du référendum prévu pour la fin du mois juin . À en croire ce qui est écrit dans le document, le gouvernement serait donc en train de tout mettre en œuvre pour rassurer la population, notamment ceux et celles qui se décideraient d’aller remplir leur devoir civique pour dire oui ou non au projet de la nouvelle constitution.

Pour que tout se passe bien, le Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique, selon la note, a passé des instructions à l’institution policière et aux commissaires du gouvernement de prendre toutes les mesures visant faire régner l’ordre en agissant avec rigueur contre tous les fauteurs de trouble qu’importe son appartenance politique ou son statut social.

“Le 27 juin 2021 est une date importante pour la démocratie en Haïti. Le peuple haïtien par voie référendaire se prononcera sur la nécessité ou non de changer la constitution en vigueur,” pouvait-on lire dans la note. Le MJSP estime que cet acte de souveraineté doit s’exercer en toute liberté, honnêteté et sécurité.

Cette note du Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique fait suite à un ensemble de déclarations incendiaires des leaders de l’opposition lançant des appels à la sédition et à la violence pour faire échec au référendum.

Joseph Lambert, Schiler Louidor ont affirmé à haute voix et à visière levée leur volonté de tout faire pour bloquer le processus voire incendier des bureaux de votes et des matériels électoraux.

Notons que cette position du ministère de la justice et de la sécurité publique ne fait qu’une avec celle du ministre de l’intérieur et des collectivités territoriales, Louis Edner Gonzague Day qui a déclaré qu’il va mettre sous les verrous tous les fauteurs de troubles qui tenteraient de bloquer le processus référendaire. Un projet auquel il affirme s’attacher fermement.

Jeannot Antoine
jeannot688@gmail.com

Aidez-nous en partageant l'article ! Sipote nou, pataje atik la ak tout moun!
47 thoughts on “Référendum: La PNH et les commissaires du gouvernement instruits d’agir.”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook