Brésil Covid-19: Le Brésil atteint la barre des 450 000 morts et craint une 3ème vague.

Le Brésil a atteint hier mardi la barre des 450 000 décès liés au coronavirus, d’après un dernier bilan communiqué par les responsables du ministère de la santé du pays. Ainsi les épidémiologistes craignent-ils la résurgence d’une 3ème vague de contaminations.

Découverte au mois de décembre 2019 à l’Empire du Milieu particulièrement dans la ville de Wuhan, la pandémie de Covid-19 continue d’endeuiller la population mondiale. En moins de deux ans, l’OMS a fait état de 3 487 457 morts à travers le monde, selon un dernier bilan établi par l’AFP à partir des sources officielles. Les chiffres des personnes infectées explosent. L’OMS a déjà diagnostiqué depuis l’apparition du virus plus 167 754 610 cas de contaminations à l’échelle mondiale.

Avec plus de 452 031 de décès, le Brésil est devenu le deuxième pays, derrière les États-Unis, le plus touché par la pandémie de SARS-Cov-2. Tout de suite après, viennent l’Inde avec 311 388 morts, le Mexique avec 221 960 décès et le Royaume-Uni qui compte près de 127 739 morts. Avec la publication du dernier bilan des autorités sanitaires brésiliennes, le pays bat un record mondial. Durant les dernières 24 heures, le pays a recensé près de 2 173 morts. Des chiffres qui, selon plusieurs spécialistes du secteur sanitaire, sont sous-évalués.

Avec une population estimée à plus de 212 millions d’habitants, la situation liée à la crise sanitaire de Covid-19 risque de devenir beaucoup plus compliquée au Brésil. Le plus vaste pays de l’Amérique du Sud a déjà enregistré plus de 16 millions de contaminations dont 73 000 en une journée.

En dépit d’une certaine baisse des cas de décès durant cette dernière semaine, le pays connait une nouvelle flambée de contaminations au cours du mois de mai. Selon le constat des épidémiologistes, le pays enregistre une hausse constante de la moyenne des cas d’infections journalières. Ce qui risque d’avoir des conséquences considérables sur le nombre de décès durant les prochaines semaines.

À en croire les propos des spécialistes des sciences de la santé,  cette tendance à la hausse des cas de contaminations serait directement liée à l’assouplissement des restrictions sanitaires établies auparavant. Puisque certains États du pays de Lula avaient diminué en partie les mesures barrières depuis environ un mois, en raison de la réduction des cas de décès liés à la Covid-19.

Sources combinées: RTSinfo & AFP

Marc Wisly HILAIRE

Aidez-nous en partageant l'article ! Sipote nou, pataje atik la ak tout moun!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook