Succession d’accidents majeurs dans le monde: apocalypse ou simples incidents?

Succession d’accidents majeurs dans le monde: apocalypse ou simples incidents.

Que la cause soit naturelle ou venant d’une erreur mécanique humaine, on enregistre ces derniers temps un lot d’incidents malheureux les uns plus catastrophiques que les autres. Le Volcan en République Démocratique du Congo, la chute de la cabine téléphérique en Italie et, le dernier en date, la collision entre deux trains dans la capitale malaisienne, Kuala Lumpur, ce lundi.

Les accidents sont rares dans le métro de Kuala Lumpur. Pour autant, plus de 200 passagers ont été blessés lundi dans la collision de deux rames dans la capitale de la Malaisie. Parmi les victimes, 47 sont dans un état grave, selon la police.
« Les trains sont entrés en collision et l’impact a projeté les passagers au sol » sur une ligne du centre de Kuala Lumpur, non loin des célèbres tours Petronas, a indiqué le chef de la police, Mohamad Zainal Abdullah. Sur les réseaux sociaux circulaient des images des blessés pris en charge dans les urgences des hôpitaux de la ville, ainsi que de l’intérieur de la rame accidentée, avec des blessés au sol parmi les éclats de verre.

Le Volcan le plus dangereux d’Afrique a été en érruption

Plusieurs secousses sismiques ressenties, une coulée de lave a atteint les faubourgs de Goma, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), après l’éruption soudaine du volcan Nyiragongo, le samedi 22 mai dernier. “Outre la coulée de lave vers le Nord-Est, une autre coulée descend aussi sur la ville”, a constaté dans la nuit de samedi à dimanche un responsable du parc national des Virunga, où est situé le volcan. 
Le gouvernement a ordonné l’évacuation de Goma dans la soirée. L’électricité a été coupée dans une grande partie de la ville et des milliers d’habitants, souvent en famille, se sont dirigés à pied, à moto ou en voiture, vers la frontière rwandaise toute proche. “Il y a beaucoup de monde sur la route, beaucoup de voitures, c’est la fuite”, a raconté à l’AFP un habitant ayant embarqué sa famille dans sa voiture pour emprunter la route du Masisi, vers Sake, dans la province du Nord-Kivu.

La coulée de lave a finalement cessé sa progression dans le courant de la nuit pour s’immobiliser dans les faubourgs nord-est de la ville. Le front de lave est situé exactement dans le faubourg de Buhene, qui marque la limite de la ville avec le territoire voisin de Nyiragongo, où des maisons de plusieurs villages ont été englouties. L’aéroport, situé à quelques centaines de mètres de là, a été épargné.
Selon RFI, 32 morts sont enregistrés mais d’autres sources affirment qu’ils sont environ 14.

D’autres drames ont ponctué ce mois de mai. La rupture d’un cable sur une ligne téléphérique en Italie a causé la mort de 13 personnes et fait plusieurs blessés. Voir l’article “Chute d’une cabine en Italie, 13 morts et bléssés graves.”

Auteur: Jensen PHILIUS
E-mail: jensenphilius92@gmail.com

Aidez-nous en partageant l'article ! Sipote nou, pataje atik la ak tout moun!
One thought on “Succession d’accidents majeurs: apocalypse ou simples incidents ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook