Haïti Navigation: Vers la régularisation du transport maritime sur le trajet Port-au-Prince/Anse-à-Galet

Dans un avis publié, ce jeudi 20 mai, le Service Maritime et de la Navigation d’Haïti (Semanah) invite ses agents à ne plus délivrer des autorisations de partance aux capitaines et armateurs de bateaux qui assurent le circuit sus-mentionné.

Cette décision survient quelques jours après le naufrage de la petite embarcation baptisée “Etwal Briyan”. Probablement pour éviter que de telle tragédie se reproduise, les agents du SEMANAH comme l’indique le document portant la signature du directeur, Éric Prévost Junior, vont inspecter techniquement, à partir de ce vendredi 21 mai 2021, tous les bateaux se trouvant sur le quai.

L’idée, précise la note, est de voir si ces embarcations répondent aux normes établies par le code maritime et les conventions en vigueur . Dans l’intervalle, les armateurs et capitaines de bateaux sont formellement interdits de quitter le quai.

Le Service Maritime et de la Navigation d’Haïti semble donc déterminé à mettre de l’ordre dans le secteur. Ce qui ne sera pas chose facile puisque le directeur même de l’institution – qui participait à l’émission Haïti Débat sur les ondes de la radio SCOOP FM dans l’après-midi du jeudi 20 mai 2021 – a évoqué un ensemble de difficultés qui mettent en péril le travail des agents du SEMANAH.

Éric Prévost Junior souligne n’avoir pas été capable de faire respecter certains principes sur le quai alors qu’il était acconpagné d’une vingtaine d’agents des unités spécialisées CIMO et UDMO. Les capitaines et armateurs, le plus souvent, a-t-il dit, n’en font qu’à leur tête.

Donc, à en croire ses propos, la tâche serait encore plus lourde pour les représentants dudit service chargés de faire respecter les normes d’embarcation alors qu’ils sont sous-payés et n’ont pas les moyens dissuasifs.

Jeannot Antoine

Aidez-nous en partageant l'article ! Sipote nou, pataje atik la ak tout moun!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook