Relations haitiano-dominicaines: Construction d’un mur à la frontière haitiano-dominicaine, le Garr exprime sa préoccupation.

Le Groupe d’appui aux rapatriés et aux réfugiés (Garr) se dit préoccupé par les conséquences sur le plan humain que peut provoquer l’érection d’un mur à la frontière par les autorités dominicaines.

Tout en reconnaissant le droit de la République Dominicaine, en tant qu’État souverain, de protéger ses intérêts, le Garr craint que ce mur ne devienne “une entrave pour les dynamiques frontalières, ainsi que les rapports de proximité entre les peuples haitien et dominicain dans une perpective de cohabitation paisible et harmonieuse.”

En outre, le Garr rappelle que “frontière ne doit pas être transformée en un lieu hostile pour les ressortissant-e-s des deux pays. Elle doit garder sa vocation comme un espace d’intégration, d’interaction, de solidarité, de paix et de vivre-ensemble.”

L’organisation de défense des droits des migrants estime par ailleurs qu’il est “regrettable de consacrer autant de ressources et d’efforts pour éloigner les deux peuples de l’île, au lieu de contribuer au développement d’activités génératrices de revenus et à la création d’emplois dignes pour les communautés frontalières.”

Cette idée de construire un mur à la frontière haitiano-dominicaine a été agitée depuis le début de l’année 2021 par les autorités dominicaines afin, disent-elles, de réduire la migration irrègulière et la contrebande. Une idée qui commence à se matérialiser dans du béton, selon des photos qui circulent sur les réseaux sociaux ces dernières semaines.

Depuis des décennies, les relations haitiano-domincaines sont dominées par des déséquilibres tant sur le plan commercial que sur le plan socio-économique. Les rares efforts qui ont été réalisés en vue d’un certain rapprochement des deux peuples notamment en termes de construction de marchés binationaux n’ont fait qu’exacerber ces inéglités.

La dégradation accélérée de la situation socio-politique et sécuritaire du pays force bon nombre d’Haïtiens toutes couches confondues à se diriger vers d’autres cieux, notamment la République dominicaine en quête d’un mieux-être.

Aidez-nous en partageant l'article ! Sipote nou, pataje atik la ak tout moun!
4 thoughts on “Construction d’un mur à la frontière haitiano-dominicaine, le Garr exprime sa préoccupation.”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook